Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

11/09/2007

A Profondsart, le trésor est en bas

C'est en effet sous les voies que se situe la "galerie d'art spontané". En fait de galerie d'art, il ne s'agit que de dessins peints sur les murs du couloir par des enfants ou de jeunes adolescents. C'est en effet spontané, innocent - oserais-je dire 'bon enfant'? Et de fait, lors de mon court séjour à Profondsart, je pris plus de photos du passage sous les voies que de la gare elle-même. Le temps passe vite lorsqu'on est occupé!de6947b58efdd6888848a444c8767f4f.jpg


f16a90d6e38d28e4b0bb9a90a0444bbd.jpgMais pour tout vous dire, je ne suis resté que 11 minutes à Profondsart, pas une de plus. Alors que j'avais programmé une marche jusque Rixensart/Genval, les conditions météo étaient telles que lorsque j'ai entendu arriver l'autorail vers Ottignies, j'ai repris le train aussi vite. Les habitants de la gare, s'ils m'ont aperçu occupé frénétiquement à prendre photo sur photo de leur "maison" et de leur "jardin" dans des positions parfois saugrenues, ont dû s'en poser des questions.

S'ils m'avaient interpellé, aurais-je osé leur dire que je venais rendre un dernier hommage à une gare en sursis? Les pelleteuses ne sont plus très loin...

Commentaires

Les gens ont certes dû se dire quel est ce type qui s'intéresse encore à ce fantôme du futur :-) ça aime radoter les gens de village souvent...qu'importe ! ils ont à mon humble avis plus souri qu'autre chose...Merci de l'immortaliser cette pauvre gare...

Écrit par : aidutemps | 17/09/2007

Le talus se trouvant a droite de la gare a déja été enlevé.
Les pelleteuses se sont arrètée a 5 mètres du batiment.
La raison est que s'est une autre société qui doit abattre a gare.
Je m'interresse a sa survie, car j'y ai vécu pendant plus de 15 ans, mon père distribuait les coupons et fessait office de chef de gare jusque sa pension et ma mère a reprit cette fonction avec le statut de garde barrière jusqu'en plus ou moins 1980

Écrit par : Amond | 28/07/2008

Le talus se trouvant a droite de la gare a déja été enlevé.
Les pelleteuses se sont arrètée a 5 mètres du batiment.
Cet un fait que j'ai constaté aussi il y a quelques jours. Je me suis empressé de prendre des photos de ce site ou j'ai vécu (dans la gare avec mes parents) de 1952 à début 1965. Papa fesait aussi office de chef de gare et suite à un examen, il a été obliger de quiter celle-ci pour prendre un nouveau job à la gare de Ottignies.Nous avons déménagés de cette magnifique gare, mais dans mon coeur, de très bons souvenirs y sont restés, notamment avec les fils du bloc, nous avions le même age, nous passions notre jeunesse dans les talus d'acacias et surtout dans le sable le long de cette vie ferrée.
J'ai connu les locos à vapeur, puis l'éléctrification.
Je n'ai malheureusement que quelques photos de moi devant la gare (lors de ma communion) ainsi que celle de papa devant le bureau.

Écrit par : Willy Cattelain | 01/12/2008

Merci à Amond et à Willy Cattelain pour leurs témoignages. Ces commentaires donnent vie aux photos. Pour chaque gare qui devra disparaître, il y aura un devoir de mémoire. J'espère profiter du congé de Noël pour aller photographier le point d'arrêt de Florée (entre Assesse et Natoye), appelé à disparaître prochainement.

Écrit par : ~ le long des rails ~ | 01/12/2008

Les commentaires sont fermés.