Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

18/01/2009

Liège-Guillemins, oser le futur

Afin de réussir le pari de l'avenir ferroviaire, les sociétés de chemin de fer et les autorités compétentes ont souhaité moderniser l'accueil proposé dans les gares urbaines et leurs alentours. Voilà pourquoi les plus grandes gares du pays ont récemment fait peau neuve. Bruxelles-Midi, Anvers-Central, Namur ont été rhabillées avec plus ou moins de goût. D'autres sont en cours de mutation. Charleroi-Sud se modernise tout en ayant conservé sa pierre originale. Bruxelles-Central respire à nouveau et ressemble moins au dédale jauni et nauséabond qu'elle était devenue. A Liège-Guillemins, qui n'était plus qu'un coupe-gorge claustrophobisant, on a vu beaucoup plus grand.

Guillemins1.JPGC'est à l'architecte espagnol de renommée mondiale Santiago Calatrava qu'on doit la conception d'un édifice grandiose aux lignes résolument modernes. Vue de loin, Liège-Guillemins fait penser alternativement à une vague à la crête d'écume et à un coquillage aux stries marquées. De près comme de loin, elle s'impose déjà comme une cathédrale des temps modernes, froide mais bienveillante, lumineuse mais discrète. S'y promener entraine l'émerveillement.

Pourtant, la gare n'est pas encore achevée. Un bâtiment voyageurs provisoire a été aménagé. Fonctionnel et plutôt accueillant, il abrite même quelques commerces (Relay, Panos et un magasin de bonbons). On peut s'y réchauffer en hiver. On y achète son billet à toute heure ou presque. Mais il n'est qu'une structure intérimaire, dont la photo n'a que valeur de document. Guillemins2.JPG

En attendant la fin des réalisations, on peut déjà se réjouir de la construction à Mons d'une nouvelle gare signée Calatrava, dont les formes rappelleraient celles d'un dragon. Et si on cherche d'autres gares modernes du même auteur, on se rendra à Lyon ou à Lisbonne.

Il y a un siècle, la gare des Guillemins ne se démarquait pas de ses consoeurs de Namur et Charleroi. Aujourd'hui, c'est tournée vers l'avenir qu'elle tient à marquer son identité internationale, à quelques kilomètres de l'Allemagne et des Pays-Bas. Celle d'une cathédrale ouverte à toutes et tous, lieu d'échanges et de mélanges pour le 21e siècle...

Guillemins_année_1905.jpg