Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

07/03/2009

RAVeLs d'eau et RAVeLs de fer

Nombreuses déjà sont les anciennes voies de chemin de fer à avoir été déferrées et aménagées en sentiers pédestres et cyclistes. Et ce tant en Flandre qu'en Wallonie. Dans cette dernière, le RAVeL, le Réseau Autonome des Voies Lentes, est en constante expansion. De 960 kilomètres en 2008, il pourrait atteindre les 2500 kilomètres dans les dix années à venir. Certes, tout dépendra du degré de mobilisation des différents intervenants et de la disponibilité de fonds publics, alors que les caisses des régions, des provinces et des communes risquent de s'épuiser sous l'effet de la crise économique actuelle.

RAVeL1.JPG

Je suis un usager piéton assidu des différents sentiers RAVeL. De la frontière française jusqu'à l'abbaye de Floreffe, ou de Houyet à Rochefort, j'ai écumé le bitume en savourant ces moments nature. Toujours armé d'un appareil photo, je me suis étonné de la diversité du biotope. J'ai humé les humeurs de la Sambre et de la Lesse. Je me suis émerveillé devant les vestiges que l'industrie a abandonnés aux passants d'aujourd'hui, qui se souviennent et s'inclinent. J'ai osé rêver de charbonnages en activité et de fonderies en éruption. J'ai foulé le pavé RAVeLien avec l'entrain d'un gamin un peu fou.

RAVeL2.JPGRAVeLs d'eau et RAVeLs de fer rendent aux gens de la ville des sensations oubliées. Il y a d'abord l'accès à des étendues à l'urbanisation éparse, cette impression d'un retour à notre mère la terre et d'une nouvelle écoute du milieu et de soi. Puis il y la palette olfactive que viennent chatouiller, tour à tour, les blés d'été, la rosée d'automne, la brume hivernale et la sève printanière. Et puis surtout, il n'y a pas d'écrans; on ne triche plus ici. Mais RAVeLs d'eau et RAVeLs de fer rendent aussi aux gens des champs l'envie de vivre pour soi et de ne pas faire comme les gens des villes. Oubliez les plages lointaines et les déserts pharaoniques, et redevenez maîtres de vos terres. Celles que vous ne saviez plus si proches ni si belles...

RAVeL3.JPG

Commentaires

Il faut pousser la curiosité un peu plus loin des grandes routes. Ces petits trésors de la nature ne sont pas bien loin. Et à vous lire, on se croirait en "train" de marcher avec votre place.

Écrit par : chiche | 14/04/2009

Les commentaires sont fermés.