Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

17/06/2009

Le cruel destin de la gare d'Haine-Saint-Pierre

Une ville sans gare n'est pas une ville. Une gare sans quai n'est pas une gare...HaineStP2.JPG

L'histoire de la gare d'Haine-Saint-Pierre est si riche qu'elle mériterait qu'on lui consacre un ouvrage à part entière. Bâtie en 1885-1886, elle connut l'âge d'or de l'industrie wallonne. Pendant plusieurs décennies, elle fut une importante plaque tournante du transport ferroviaire, permettant chaque jour à des milliers d'ouvriers de se rendre sur le lieu de travail. Importante gare de formation, elle occupa également des centaines de cheminots affectés aux différents métiers du rail, notamment au dépôt voisin, et fut tête de ligne. Elle survécut miraculeusement aux bombardements de la Royal Air Force du 10 janvier 1944. Le lent mais profond déclin des charbonnages et autres industries de la région du Centre scella son destin. Lors de la fusion des communes, en 1978, Haine-Saint-Pierre devint un simple faubourg de La Louvière. Peu après, un élu local, visionnaire aveuglé, ambitionna le développement commercial du quartier Mitant-des-Camps, bordant le faisceau des voies, en l'axant autour de la construction d'une nouvelle gare. Le 9 janvier 1983, la gare de La Louvière-Sud accueillit ses premiers voyageurs, tandis que celle d'Haine-Saint-Pierre, entre-temps classée, fut définitivement fermée au transport de passagers.HaineStP1.JPG

Il se trouve qu'aujourd'hui, le Mitant-des-Camps accueille moins de commerces qu'avant et que les abords de La Louvière-Sud restent cruellement déserts. A quelques centaines de mètres de là, la gare d'Haine-Saint-Pierre héberge désormais le Cercle d'Histoire Henri Guillemin, l'antenne de l'Ecomusée régional du Centre dédié à l'Interprétation de la Construction et la Vie Ferroviaire, et le Club Ferroviaire du Centre. J'y ai vu de la lumière, mais je ne suis pas entré...

En semaine, de nombreux trains continuent à défiler devant la gare, mais plus aucun ne s'y arrête. Puisqu'elle est toujours reliée au réseau, elle n'est pas strictement une gare égarée. Mais eu égard à son passé glorieux et à son cruel destin, comment la classer ailleurs? Je pourrais écouter, encore et encore, ma mère me conter ces ambiances de fer et de fumée lorsqu'à Haine-Saint-Pierre se croisaient deux locomotives à vapeur venues chercher, un matin brumeux, des ouvriers aux traits burinés...

HaineStP3.JPG

Commentaires

Ce n'est pas un commentaire mais une question.
J'aurais imaginé que la date de construction de la gare était plus récente.
J'aurais par ailleurs aimé connaître le nom de l'entreprise qui a construit cet édifice.
Merci si vous pouvez me conduire à une réponse.

Écrit par : VISEE Jean-Pol | 28/07/2011

Ce n'est pas un commentaire mais une question.
J'aurais imaginé que la date de construction de la gare était plus récente.
J'aurais par ailleurs aimé connaître le nom de l'entreprise qui a construit cet édifice.
Merci si vous pouvez me conduire à une réponse.

Écrit par : VISEE Jean-Pol | 28/07/2011

Ce n'est pas un commentaire mais une question.
J'aurais imaginé que la date de construction de la gare était plus récente.
J'aurais par ailleurs aimé connaître le nom de l'entreprise qui a construit cet édifice.
Merci si vous pouvez me conduire à une réponse.

Écrit par : VISEE Jean-Pol | 28/07/2011

Les commentaires sont fermés.