Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

31/07/2012

Le roi d'Obourg

obourg,train,gare,sncb,ligne 118

C'est sur les quais de son point d'arrêt que j'ai appris qui était le roi d'Obourg. C'était même écrit sur le mur d'un abri, entre autres slogans, invectives et mots graveleux. Vous verrez: ce roi est bien connu. Mais ce que j'ignorais jusqu'alors, c'est que son pouvoir étonnant s'étendait jusqu'au pied de la cimenterie. Alors, avant de vous révéler son nom, laissez-moi vous parler de lui.

Il est né bien avant l'électrification de la ligne 118 (La Louvière-Mons), bien avant la disparition du bâtiment voyageurs, en 1981, dans lequel il a peut-être vécu. Il a sans doute été inspiré par l'histoire militaire du lieu, par la bataille de Mons du 23 août 1914, au cours de laquelle un seul soldat britannique, perché sur le toit de la gare, repoussa longtemps l'ennemi allemand par des tirs nourris de mitrailleuse.

obourg,train,gare,sncb,ligne 118obourg,train,gare,sncb,ligne 118Ce qui est à peu près sûr, c'est que de grandes tragédies personnelles ont forgé le sens profond de la justice de notre roi. Sur un pilier du pont reliant le point d'arrêt à l'autre rive du canal, il nous a même appris, malgré une orthographe française hésitante, que c'est à Obourg, sur ce champ de bataille, que sa mère a tué son grand-père, en 1989. Depuis ce jour, notre roi est un survivant.

obourg,train,gare,sncb,ligne 118En bon cowboy, c'est lui encore qui, dans l'abri, exhorte les citoyens à "fumer avant que la vie ne vous fume". Pour peu, on l'imaginerait tenter d'écraser, aux commandes d'une G-2000, deux dangereux malfrats s'échappant sur les rails du raccordement à la cimenterie. Son regard sévère et déterminé, sa barbe aiguisée feraient fuir la racaille de ces quais devenus sinistres.

Mais en citoyen modèle, notre bon roi, qu'on croyait pourtant ailleurs, exhorte même les jeunes à exprimer leur vote lors des élections. A la télévision comme en vrai, cet homme est un vrai dur, juste et bon. Il a souffert, mais son coeur est pur. Il est là, dans la brume de la nuit, debout entre les rails, avec son arme à canon scié.

Allons, enfin, le roi d'Obourg est Chuck Norris!

obourg,train,gare,sncb,ligne 118

[ILLUSTRATIONS - Photos prises en gare d'Obourg et dans le raccordement menant à la cimenterie Holcim, le 26 juin 2012.]

10/07/2012

jurbise.biz

jurbise,gare,train,sncb,ligne 96,ligne 90

jurbise,gare,train,sncb,ligne 96,ligne 90Le business tourne sur les cinq voies de Jurbise! Des trains de toutes les longueurs défilent à toute heure vers Mons et vers Ath, vers Braine-le-Comte et au-delà. Les plus longs cisaillent l'air humide, sans arrêt ni regret. Les vieilles automotrices, elles, vont sans peine ici. Elles assurent puis s'effacent, jusqu'au prochain retour. Quand c'est fini, ça recommence.

C'est plus calme la nuit, il paraît. Pourtant, la gare de Jurbise n'est qu'en veilleuse, en sourdine, car citernes et tombereaux voyagent alors, en claquant mollement, en clicotant absentément. Ils rappellent, un peu maladroitement, le passé industriel du coin, avec ses nombreux raccordements. Aux premières lueurs du jour, ou même avant, les navetteurs reviennent, entre deux bâillements.

Le parking devant la gare se remplit peu à peu, les phares des voitures donnant un nouvel éclairage aux briques jaunes et rouges de la façade. Le bâiment voyageurs n'est plus celui imaginé par Auguste Payen en 1841, mais bien son digne successeur de 1898. Noble centenaire, il abrite encore un guichet assez animé le matin. Y vend-on des billets vers le passé?

jurbise,gare,train,sncb,ligne 96,ligne 90

jurbise,gare,train,sncb,ligne 96,ligne 90C'est que le mystère n'est pas tant en gare qu'autour! Les bus des TEC sont étrangement aux abonnés absents et le commerce est pour ainsi dire inexistant. A Jurbise, quand on vient à la gare, c'est pour le train et pour rien d'autre! Vers 10 heures arrivent les ménagères, les seniors, les brosseurs, avec leurs impératifs aléatoires, leurs petits soucis, leurs envies d'ailleurs.

Et donc, à toute heure, le business tourne sur les cinq voies de Jurbise. Des trains de toutes les longueurs embarquent et débarquent les voyageurs, quelles que soient leurs humeurs, leurs valeurs, leurs aspirations. Il y a toujours quelqu'un sur les quais, ou presque. Le business tourne à tâtons, mais pas à reculons. Un peu comme la vie elle-même, sans doute...

 

jurbise,gare,train,sncb,ligne 96,ligne 90

[ILLUSTRATIONS - Photos prises en gare de Jurbise et alentours le 26 juin 2012.]

[N'hésitez pas à lire l'excellente histoire du rail à Jurbise par Emile Pequet - "Une histoire de trains".]