Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

30/01/2014

Mes voeux pour Verviers-Central

sncb,gare,train,verviers-central,ligne 37

sncb,gare,train,verviers-central,ligne 37Entre deux réveillons arrosés, je suis arrivé trempé à Verviers-Central un dimanche en matinée. Je voulais me faire une idée rassurée des travaux en cours dans cette gare trop longtemps négligée, alors qu'il faut la classer parmi les merveilles de l'architecture ferroviaire belge. J'en suis reparti affamé deux heures plus tard, heureux de la savoir entre de bonnes mains et curieux déjà à l'idée de la revoir en 2018, quand tout le ramdam sera terminé.

Ce n'est pas la première fois qu'elle reçoit une cure de jouvence. Il faut croire qu'en raison des hivers du coin, elle s'effrite plus vite que les gares au nord et à l'ouest. Dans les années 70, il a fallu la priver des deux clochetons qui trônaient, depuis son inauguration en 1930, au sommet des donjons, de part et d'autre du corps central. Et parce que la ruine guettait encore, on l'a modernisée un peu à la fin des années 80.

sncb,gare,train,verviers-central,ligne 37

sncb,gare,train,verviers-central,ligne 37Voilà quelques semaines qu'on a éventré l'esplanade pavée devant la gare. Si l'accès aux guichets est devenu précaire, si les bus des TEC ont été repoussés, temporairement, vers la rue de Bruxelles, le mal était nécessaire si l'on voulait rehausser le tunnel recouvrant les voies, celui qu'on appelle Chic-Chac, et permettre le passage des voitures M6 sur l'axe Eupen-Ostende. En façade, le Fileur a désormais les pieds dans le vide!

Après, ce sera la salle des guichets que l'on transformera. Dans un jeu de chaises musicales, le buffet deviendra le Press-Shop, le Press-Shop actuel accueillera les guichets et les guichets feront place à un restaurant... Cette opération risquée préservera-t-elle le cachet magistral de la salle qui, malgré ses nombreux automates, invite au silence, au respect, à la contemplation?

A l'issue de cette virée dominicale à Verviers-Central, j'ai formulé un voeu pour l'avenir. Que l'horloge des guichets, d'une splendeur éternelle, reflète longtemps encore, dans cette nef centrale, le passage du temps. Et que le Chic-Chac et sa gare monumentale résistent pour les siècles des siècles à la ruine qui guettera encore, hiver après hiver, en la Cité Lainière...

sncb,gare,train,verviers-central,ligne 37

[ILLUSTRATIONS - Photos prises en gare de Verviers-Central le 29 décembre 2013.]

10/01/2014

Année treizième

sncb,gare,train, ligne 130a

L'année 2013, treizième du millénaire, a vécu ses dernières heures. J'étais au repos et je me suis dit qu'elle a été surchargée sur les plans personnel et professionnel. Par manque de temps, mes explorations ferroviaires se sont faites moins longues et donc moins lointaines. C'était presque du cabotage mais à la vitesse de l'express. Etait-ce aussi parce que je présageais la catastrophe domestique qu'a été, le 15 décembre, la fermeture du guichet de la gare de Lobbes?

Il faut dire que l'année sur la ligne 130A a été pour le moins mouvementée. Le seul point positif aura été la remise à deux voies du tunnel de Leernes et du tronçon entre Marchienne-Zône et Hourpes. Mais les travaux, incessants depuis une dizaine d'années, se poursuivent ailleurs, visant à une modernisation des ouvrages d'art - lisez les ponts au-dessus de la Sambre - et de la signalisation, et en vue d'augmenter le tonnage des convois de marchandises. Conséquence immédiate, la fermeture des blocks 59 (Marchienne-Zône) en juin et 62 (Lobbes) en décembre annonce la gestion prochaine de l'ensemble du trafic sur la ligne depuis la cabine EBP de Charleroi-Sud.

sncb,gare,train, ligne 130a

Et puisqu'Infrabel déferre à tout-va ces derniers vingt-quatre mois, le faisceau des anciens ateliers Saint-Martin à Marchienne a été déposé en mars. Enfin, en tant que navetteur, j'avoue avoir un sentiment pour le moins mitigé à la suite des modifications, intervenues pendant l'été, des horaires de train les jours de la semaine. Mon trajet vers Bruxelles est ainsi prolongé de dix minutes, idem au retour. Cela donne un peu de mou pour la correspondance, s'il y a un gros reatrd, mais au final ce sont tout de même vingt minutes de moins chez moi chaque jour.

Esthétiquement, en cette année 2013 un peu maigre, j'ai été séduit par l'ancienne gare de Bastogne-Sud. Je garde aussi un souvenir ébloui de la gare de La Rochelle [F] et de ces longs parcours entre Thuin et Saint-Malo [F]. Il faudra qu'un jour je retourne là-bas voir de plus près les gares de Combourg [F] et de Dol-de-Bretagne [F]. J'ai ouvert des dossiers photographiques à Naninne et Dendermonde. Je n'oublie pas non plus Florée, ce petit point d'arrêt bancal mais si joli l'été.

sncb,gare,train, ligne 130a

L'année m'aura aussi permis de nouer des contacts et de échanges intéressants. Ceux-ci ont notamment débouché sur une collaboration avec navetteurs.be, qui me permettra une fois par mois de parler du voyage en train avec moins de béatitude. Mes rencontres avec les cheminots m'ont appris énormément à tous niveaux. Si vous vous reconnaissez parmi eux, soyez-en chaleureusement remercié.

Et alors que s'achevait la treizième année du millénaire, j'entamais mon année treizième le long des rails... Après avoir bouclé la série concernant l'ancienne ligne 109, je repartirai au loin, vers des gares écartées de mes sentiers battus. Avec toujours cette recherche du temps enfoui, du petit vécu ferroviaire, de l'histoire et du détail par lesquels je n'oublierai jamais un lieu. Si vous m'invitez, je viendrai chez vous.

sncb,gare,train, ligne 130a

[ILLUSTRATIONS - :: de haut en bas :: L'automotrice classique 180 attend un départ en gare de Dendermonde, quelques mois avant sa mise hors écriture, le 25 juillet 2013. :: Le faisceau des anciens ateliers Saint-Martin, fleuron de l'histoire ferroviaire en région carolorégienne, a été déferré début mars 2013, comme en témoigne cette photo prise le 6 octobre 2013. :: J'ai ouvert un dossier photographique en gare de Naninne le 30 août 2013. J'en parlerai mieux un jour à venir. :: Les reliques de Saint-Martin, comme cette armoire métallique décorée il y a longtemps en témoigne, disparaissent petit à petit, au fur et à mesure que les vandales dépouillent les lieux de ses moindres valeurs.]