Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

30/07/2014

Mon amie en tête

pft,train,hle2005,gare,adieu

pft,train,hle2005,gare,adieuIl était presque 8h15, un samedi, à Bruxelles-Midi, lorsqu'est arrivée à la voie 10, à grands coups d'avertisseur, celle qu'attendaient deux cent pèlerins, venus de la Belgique entière et des pays voisins. Sous les flashes déjà crépitants, elle s'est avancée, superbe, repeinte dans sa livrée verte d'origine, tirant quatre vieilles voitures M2. Elle, c'était la locomotive 2005, une amie désormais déclassée, nous offrant un voyage d'adieu.

Douze heures durant, elle nous a baladés de Bruxelles à Bruxelles via Gembloux, Floreffe, Marloie, Statte, Aiseau, Thuin... Elle n'a jamais fléchi, puissante, robuste, fiable. Elle ne nous a jamais déçus; je ne me suis jamais lassé d'elle. C'était elle la vedette du jour, déroulant facile, fière, sereine. Malgré son âge, ce n'était au fond rien d'étonnant pour une machine jadis parmi les plus puissantes d'Europe.

Et belge. Fabriquée chez nous à une époque, finalement pas si lointaine, où l'industrie brillait encore, où l'on fabriquait nos propres locomotives. Alors, on lui a confié les tâches lourdes qu'elle méritait, les profils de ligne les plus ingrats et - heureusement - le prestige de mener la danse en tête vers Luxembourg, au jour le jour. A Ciney, à Jemelle, à Marbehan, elle m'a toujours séduit, élégante et déterminée.

pft,train,hle2005,gare,adieu

pft,train,hle2005,gare,adieuEtais-je le seul voyageur parmi les trainspotters ce jour-là? J'ai appris des rituels en descendant avec eux pour les poses, ces arrêts-photos où, avec l'objectif qu'on a, on immortalise le train immobile, un peu contre nature. J'ai aussi appris que mon amie ne finirait pas au musée, qu'on lui préférerait une autre. Alors, chaque photo a compté. Et le voyage m'a soudain paru trop court.

Quelques fois, lors de cette journée un peu folle, la 2005 a rugi comme une lionne. Car il ne faut pas l'oublier: le vacarme en gare était son plus grand charme. Au soir, je l'ai laissée à Dieu. Merci au PFT pour ces instants magiques où, douze heures durant, je me suis revu enfant, tenant la main de ma mère, montant dans le train pour Luxembourg, mon amie en tête.

pft,train,hle2005,gare,adieu

[ILLUSTRATIONS - Photos prises le 24 mai 2014. Tout en haut, la 2005 et son petit convoi de voitures M2 posent à la sortie du tunnel d'Onoz. Ensuite, à gauche, le cortège de trainspotters se presse afin d'aller se mettre en place pour la photo à Chastre. Au milieu, nouvel arrêt-photo, cette fois entre Haversin et Hogne, sur la ligne du Luxembourg. A droite, une vue de la plaque commémorative réalisée par le PFT. Tout en bas, enfin, la 2005, toujours vaillante, stationne dans le faisceau de la gare d'Erquelinnes avant son ultime changement de front.]

23:53 Publié dans railleries | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : pft, train, hle2005, gare, adieu

Les commentaires sont fermés.