Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

23/11/2014

Croisements à Baulers

ligne 124,sncb,gare,train,baulers,ligne 141

ligne 124,sncb,gare,train,baulers,ligne 141L'ancienne gare de Baulers poursuit son agonie vingt ans après l'arrêt du dernier train. Elle demeure le long des rails, impuissante devant le passage insistant des convois quittant Nivelles pour Bruxelles, ou se destinant à Charleroi. Ils ne la frôlent même pas. Lents mais déterminés, ils la saluent de loin, ignorants de son prestige et des croisements d'autrefois.

Autrefois donc, croisait ici la ligne 141 qui reliait Court-Saint-Etienne à Manage, une ligne regrettée. Les gens d'Arquennes remontaient vers Baulers pour se rendre à la capitale... Et les locomotives blinquantes de La Brugeoise et Nivelles s'en allaient rejoindre leurs consœurs dans un rodage émouvant aiguillé par Baulers... 

ligne 124,sncb,gare,train,baulers,ligne 141

Baulers, commune agricole, distribuait les trains vers Nivelles et ses deux gares. L'ancien block 10, démoli en 2012, rappelait par sa seule stature l'importance ferroviaire du lieu. Il veillait à sa façon sur les voyages de Genappe à Seneffe par Nivelles-Nord, de Braine-l'Alleud à Luttre par Nivelles-Est. Dans l'ancien bâtiment des recettes, aujourd'hui, les seules impressions sont artisanales.

ligne 124,sncb,gare,train,baulers,ligne 141A Baulers, en fait, les seules impressions sur les rails sont celles d'engins trop modernes, trop lisses. Sous les voies, dans le couloir désormais hanté, coule un filet d'eau noire. On n'y croise plus guère qu'une âme apeurée, éloignée de tout clocher, et la mort qui rôde. Alors, sauvons-nous encore le long des vieux ateliers, vers l'est et ses rails regrettés, humer l'air des champs.

Et revenons à Baulers et sa gare dépassée, avec l'espoir d'un renouveau. Non loin s'est ouvert un chantier démesuré, où l'on bâtit des villas à tours de bras. Il y aura de quoi alimenter le RER, ici, s'il arrive jamais. Et relier à nouveau Nivelles à Ottignies par le rail? Et assister un jour, sur le quai fraîchement repavé, à de nouveaux échanges de voyageurs, en croisement à Baulers?

ligne 124,sncb,gare,train,baulers,ligne 141

[ILLUSTRATIONS - Photos prises en gare de Baulers le 20 août 2012 et le 30 octobre 2014, sauf évidemment la grande photo au centre qui a été prise le 17 février 2007, alors que l'imposant block 10 dominait encore les lieux...]

11/11/2014

Black-out!

black-out,sncb,gare,train,infrabel

Il y aura bientôt un rude hiver, sombre, glacé, avec beaucoup de neige. Partout, le chauffage pulsera. Les vieux resteront chez eux. Vaille que vaille, le train roulera entre deux gares en dégageant un nuage gelé de poussière blanche. Seul en première classe, Ange-Pierre entamera sa collation en checkant ses mails. Le train aura six minutes de retard, au moment où tout s'arrêtera. 

Le réseau sautera et tout s'éteindra. Dans le train en rade, Ange-Pierre, les dernières miettes évacuées, s'inquiétera. D'abord, bizarrement, pour son frigo où, la chaîne du froid compromise, les aliments auront amorcé leur déclin. Ensuite, pour tous les appareils programmés, qu'il faudra reprogrammer. Il s'inquiétera enfin de lui-même, bloqué en rase campagne dans le train inerte.

black-out,sncb,gare,train,infrabelTôt ou tard, l'accompagnateur viendra, lui-même inquiet, valider les soupçons. "Nous ne savons pas quand nous pourrons redémarrer.". Ange-Pierre se dira que, dans un train mort, nous sommes décidément tous égaux. Bientôt, comme le conducteur, comme toute la deuxième classe, il sentira le froid passer à travers la fenêtre. Son smartphone sera son seul éclairage.

Une camionnette d'Infrabel passera au loin, sur un chemin obscur, et s'en ira. Quarante minutes plus tard, une jeune fille lourdement maquillée viendra s'allonger à l'arrière du compartiment. Frissonnant, Ange-Pierre regrettera qu'il n'y ait plus de surclassement possible quand on est en première classe. Les heures passeront, éternelles, dans le train sans destination.

A minuit, la famille inquiète s’émouvra de son sort, tant et si bien que le smartphone rendra l'âme. Ailleurs, dans le train, une nuit d'angoisse s'installera. Mais Ange-Pierre trouvera, dans le doux ronflement de la jeune fille assoupie, la fréquence du sommeil. Raidi par le froid, son esprit le ramènera à ce frigo rempli de petits trains pourrissant lentement...

black-out,sncb,gare,train,infrabel

[ILLUSTRATIONS - En haut: La célèbre toile "Gare la nuit" de Paul Delvaux (1963); scan d'une carte postale. A droite: Roger Raveel "Zelfportret in de trein" (1948), photographié lors de l'exposition Met de trein, à Mechelen le 18 août 2010. En bas: Photo "au hasard" d'un écran projetant un vieux film lors de l'exposition Rail en fête à Erquelinnes le 18 septembre 2010.]