Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

23/12/2014

A vous de choisir la gare!

Voici une expérience interactive à laquelle je vous soumets. Vous trouverez ci-dessous cinq gares où je ne vous ai jamais encore emmené. Cinq gares où je suis déjà allé, mais dont je n'ai pas retiré assez pour vous en proposer un article. Le premier d'entre vous à me faire savoir par email son choix de gare m'enverra automatiquement, à mes frais bien sûr, en mission sur les lieux et retour, suivi d'un reportage sur ce blog. Ne me faites pas attendre des semaines!

 

Aywaille

Aywaille, gare, SNCB, ligne 42Une jolie gare en pierre, blottie contre la roche, à distance de canon de l'Amblève, avec un saississant passage sous voies. Les trains y sont trop rares, à moins de rester un peu...

 

 

 

 

 

Blaton

Blaton, gare, SNCB, ligne 78Il me plairait de revoir la gare bleue à l'histoire compliquée, une gare originale et photogénique, amoindrie mais fière encore. Puissé-je être assez préparé avaznt de m'y rendre à nouveau!

 

 

 

 

 

Engis

Choix_Engis.JPGOn rénovait le bâtiment voyageurs quand j'y suis passé l'hiver dernier, par une belle lumière, après Verviers-Central. J'ai peur du résultat, car il ne faut pas faire n'importe quoi le long des voies.

 

 

 

 

 

Havré

Choix_Havré.JPGUn point d'arrêt en plein carrefour, instable, dangereux. Un endroit austère, peu accueillant, navrant. Pourrait-on envisager un tunnel et supprimer le passage à niveau?

 

 

 

 

 

Weerde

Choix_Weerde.JPGUne vieille gare figée, cernée, sans cesse toisée par des trains défilant devant et derrière elle. Le lieu est surprenant, la configuration inhabituelle, les angles de vue interpellants...

 

 

 

 

 

A vous de choisir!

 

[Post-scriptum du 29 décembre 2014 - Olivier de la Haute-Sambre m'envoie donc à Engis. J'irai demain, dans le brouillard, en espérant qu'il reste de la neige...]

 

30/05/2014

Regarder vers l'avant, résolument

EnAvant1.JPG

La parution, ce mois-ci, d'un ouvrage des PFT-Editions me pousse à retarder la publication des cinq derniers articles consacrés à l'ancienne ligne 109 (Mons-Chimay). Avec le temps, au fil de mes lectures, mon regard sur un passé que je n'ai pas connu a mûri. Mais il y a plus que jamais du masochisme dans ma démarche. A force de nostalgie, je me demande parfois s'il ne vaudrait pas mieux regarder vers l'avant, résolument...

J'en sais davantage sur la genèse du réseau ferroviaire et ce que nos premiers rois en ont pensé. Je comprends mieux les concessions accordées par l'Etat à des sociétés privées pour le développer, à la fin du XIXème siècle. J'apprécie plus encore l'exploit humain quotidien, toutes ces mains à l'oeuvre à travers les générations, ces trains qui roulent quelque part entre hier et demain.

SNCB, gare, train, HLE 2005

Je vous ai parlé de la gare d'Enghien où l'oie, c'était bien moi... Je vous ai parlé de Forest-Midi et de son purgatoire permanent... Je vous ai expliqué pourquoi la gare de Tamines sera plus rouge que jamais cette année... J'ai mis à jour la table des matières, l'indicateur de ce site, et rajouté quelques aiguillages, çà et là, pour que vous qui me suivez un peu voyagiez mieux...

D'ici peu, je vous emmènerai à Faux, à la recherche de vrais semblants. Nous irons également à Godinne, un endroit splendide où de nouveaux drames sont hélas imminents. Ensuite, nous effectuerons un devoir de mémoire auprès des fantômes de l'histoire à Berlin. Avant Froidchapelle, enfin, nous nous joindrons aux vrais mordus de trains pour un au-revoir ému à une vieille gloire de la traction électrique.

SNCB, gare, train, HLE 2005, PFT

Entre-temps, je continuerai à me battre ici, pour que ma gare, Lobbes, par laquelle passait jadis la ligne 109, ne devienne pas un désert ferroviaire. C'est aussi parce que j'ose rêver encore, au-delà de la nostalgie, d'un grand chemin de fer, d'une Belgique aux mille gares, au services de toutes celles et ceux qui, comme moi peut-être, veulent regarder vers l'avant, résolument...

SNCB, gare, train, HLE 2005, PFT

[ILLUSTRATIONS - Demandez le programme! ::de haut en bas:: "Quai vers Fleurus" à Faux, le 18 avril 2014 :: Nous verrons à quoi peut tenir la vie à Godinne, le 18 avril 2014 :: C'est ici le départ d'une visite à travers l'histoire de Berlin-Nordbahnhof, le 23 mai 2014 :: J'ai tenu à dire un dernier au-revoir en personne aux locomotives de la série 20, le 24 mai 2014.]   

10/01/2014

Année treizième

sncb,gare,train, ligne 130a

L'année 2013, treizième du millénaire, a vécu ses dernières heures. J'étais au repos et je me suis dit qu'elle a été surchargée sur les plans personnel et professionnel. Par manque de temps, mes explorations ferroviaires se sont faites moins longues et donc moins lointaines. C'était presque du cabotage mais à la vitesse de l'express. Etait-ce aussi parce que je présageais la catastrophe domestique qu'a été, le 15 décembre, la fermeture du guichet de la gare de Lobbes?

Il faut dire que l'année sur la ligne 130A a été pour le moins mouvementée. Le seul point positif aura été la remise à deux voies du tunnel de Leernes et du tronçon entre Marchienne-Zône et Hourpes. Mais les travaux, incessants depuis une dizaine d'années, se poursuivent ailleurs, visant à une modernisation des ouvrages d'art - lisez les ponts au-dessus de la Sambre - et de la signalisation, et en vue d'augmenter le tonnage des convois de marchandises. Conséquence immédiate, la fermeture des blocks 59 (Marchienne-Zône) en juin et 62 (Lobbes) en décembre annonce la gestion prochaine de l'ensemble du trafic sur la ligne depuis la cabine EBP de Charleroi-Sud.

sncb,gare,train, ligne 130a

Et puisqu'Infrabel déferre à tout-va ces derniers vingt-quatre mois, le faisceau des anciens ateliers Saint-Martin à Marchienne a été déposé en mars. Enfin, en tant que navetteur, j'avoue avoir un sentiment pour le moins mitigé à la suite des modifications, intervenues pendant l'été, des horaires de train les jours de la semaine. Mon trajet vers Bruxelles est ainsi prolongé de dix minutes, idem au retour. Cela donne un peu de mou pour la correspondance, s'il y a un gros reatrd, mais au final ce sont tout de même vingt minutes de moins chez moi chaque jour.

Esthétiquement, en cette année 2013 un peu maigre, j'ai été séduit par l'ancienne gare de Bastogne-Sud. Je garde aussi un souvenir ébloui de la gare de La Rochelle [F] et de ces longs parcours entre Thuin et Saint-Malo [F]. Il faudra qu'un jour je retourne là-bas voir de plus près les gares de Combourg [F] et de Dol-de-Bretagne [F]. J'ai ouvert des dossiers photographiques à Naninne et Dendermonde. Je n'oublie pas non plus Florée, ce petit point d'arrêt bancal mais si joli l'été.

sncb,gare,train, ligne 130a

L'année m'aura aussi permis de nouer des contacts et de échanges intéressants. Ceux-ci ont notamment débouché sur une collaboration avec navetteurs.be, qui me permettra une fois par mois de parler du voyage en train avec moins de béatitude. Mes rencontres avec les cheminots m'ont appris énormément à tous niveaux. Si vous vous reconnaissez parmi eux, soyez-en chaleureusement remercié.

Et alors que s'achevait la treizième année du millénaire, j'entamais mon année treizième le long des rails... Après avoir bouclé la série concernant l'ancienne ligne 109, je repartirai au loin, vers des gares écartées de mes sentiers battus. Avec toujours cette recherche du temps enfoui, du petit vécu ferroviaire, de l'histoire et du détail par lesquels je n'oublierai jamais un lieu. Si vous m'invitez, je viendrai chez vous.

sncb,gare,train, ligne 130a

[ILLUSTRATIONS - :: de haut en bas :: L'automotrice classique 180 attend un départ en gare de Dendermonde, quelques mois avant sa mise hors écriture, le 25 juillet 2013. :: Le faisceau des anciens ateliers Saint-Martin, fleuron de l'histoire ferroviaire en région carolorégienne, a été déferré début mars 2013, comme en témoigne cette photo prise le 6 octobre 2013. :: J'ai ouvert un dossier photographique en gare de Naninne le 30 août 2013. J'en parlerai mieux un jour à venir. :: Les reliques de Saint-Martin, comme cette armoire métallique décorée il y a longtemps en témoigne, disparaissent petit à petit, au fur et à mesure que les vandales dépouillent les lieux de ses moindres valeurs.]

21/07/2013

Je vais bien, j'irai bien

sncb,train,gare

Mes articles se sont espacés l'hiver dernier, et vous attendez peut-être que je parvienne à destination sur la ligne 109. Alors, tout d'abord, je vais bien. J'ai soigné certes quelques lassitudes et une entorse, mais je vais bien. Je fais l'une ou l'autre obsession, mais je vais mieux que le temps du printemps passé, trop froid, trop gris, trop humide depuis janvier.

sncb,train,gareQue ce juillet gorgé de soleil n'éclipse tout à fait les méfaits des mois derniers. Puisque l'astre ne brillait que par son absence, j'ai manqué d'un peu d'allant. Quand j'ai eu deux heures à moi, j'ai traîné entre Monceau et Marchienne, qui s'accordent mieux sous un ciel gris. J'ai réservé le ciel bleu à Froidchapelle, Robechies et Chimay, car elles le valent bien.

Je photographie puis j'écris, dans cet ordre-là. Sauf contre-ordre, mes histoires ne prennent forme qu'à la lumière de l'instant. Si le jour n'a pas d'éclat, si les rails sont ternes, ce sera peine perdue et il faudra revenir. Je crains donc les cumulonimbus quand ils se chevauchent car ils gâcheront le trop rare congé, la trop rare mission d'exploration.

sncb,train,gareLa vérité est que je ne pourrai jamais vous dire où j'irai. Il m'arrive de partir au grand hasard le matin, en hésitant entre cinq destinations opposées, et de ne décider qu'à la dernière minute possible, au guichet, quand il faut déclarer la cible. Je voulais voir Kappellen, j'ai photographié Chastre. Je voudrai marcher à Moustier, je m'en irai à Sinaai, Ciney ou Chênée.

Et maintenant le soleil. C'est bien, pour le moral de tous. C'est bien pour les gares surtout, pour mon moral à moi, que soient revenus ses rayons. C'est pour le bien public, pour que brille quand même l'espoir d'une belle saison, faite de petits voyages et de petites missions, entre prés fleuris et clochers guéris. Encore une fois: je vais bien, j'irai bien.

 

sncb,train,gare

[ILLUSTRATIONS - ::de haut en bas:: Affiches jaunes en gare de Namur, photographiées le 26 janvier 2013 : Ne vous inquiétez pas; nous terminerons le parcours de la ligne 109 en passant par l'ancienne gare de Froidchapelle, ici figée le 6 mars 2013 : Par contre, quand nous reviendrons à Mons, nous ne verrons plus sa gare, immortalisée ici le 24 mars 2013, son tout dernier jour d'ouverture, puisqu'elle a été démolie depuis. : Où nous mèneront encore les rails? Savez-vous où mènent ceux-ci? Vous le découvrirez bientôt...]

12/12/2011

Brève interruption de service

ligne 126, Huy

Interruption2.JPGSur mon lit d'hôpital, je pouvais entendre l'automotrice glisser absentément sur les rails. Etait-ce la 768 ou la 771? Impossible de le savoir à moins de regarder par la fenêtre. Mais je ne pouvais pas encore me lever et encore moins marcher, une vertèbre fracturée me rappelant à chaque instant que je l'avais échappé belle. Combien de gares aurais-je pu voir encore, cloué dans un fauteuil roulant?

La morphine aidant, je me suis endormi, en ne rêvant pas des gares mais de ces vieilles automotrices longeant la clinique. Ces vieilles automotrices qui bientôt ne seront plus, revenues de Jeumont que dans un an elles ne verront plus. J'ai entendu la première du jour, fendant la brume glacée vers cinq heures du matin. Le soir revenu, j'ai entendu la dernière du jour, avant la nuit, avant l'interruption de service.

Trois semaines plus tard, me revoilà sur pied. J'ai repris le train vendredi matin, avec beaucoup d'émotion et beaucoup d'ambitions pour l'avenir. Je verrai d'autres gares, alors que s'achève l'année la plus éprouvante. Soyez juste patients. Nous poursuivrons le parcours sur l'ancienne ligne 109. Les deux articles suivants sont même prêts; il  reste à scanner quelques illustrations.

Interruption3.JPG

ligne 156, SNCBPendant ma convalescence, je sortirai peu. Je cesserai un temps d'être navetteur, en plus d'être voyageur. Mais qu'à cela ne tienne! Je mettrai le temps à profit pour préparer un index des gares illustrées sur ce blog, devenu bien nécessaire avec le temps. J'en profiterai également pour poursuivre les recherches, les lectures et la rédaction des articles suivants.

Après cette année infernale, il faudra retrouver un rythme, que mes occupations professionnelles et cet accident ont mis à mal. J'ai hâte, vous aussi peut-être. La vie est si courte et le monde est si grand! Nombreux, pourtant, sont les aléas et les contraintes qui peuvent dérailler tout un chacun...

Avant de repartir de l'avant, il me reste à vous remercier encore pour vos arrêts en gare, sur ce blog et ailleurs, et pour les commentaires qu'ils inspirent. Sans vos regards, sans vos mots, le chemin serait trop contemplatif, trop méditatif. Or, je n'oublie pas qu'à travers le temps, la gare a toujours été un lieu d'échanges. A mon goût, parfois trop brefs...

ligne 252, SNCB, Infrabel

[ILLUSTRATIONS - De haut en bas, cinq voies ferrées peu ou plus empruntées dans des paysages de saison... Il y a d'abord, tout en haut, une vue de la ligne 126 (Ciney-Huy, aujourd'hui Marchin-Huy) prise à Huy le 7 mars 2006, à hauteur du franchissement de la Meuse avant l'ancienne gare de Huy-Saint-Hilaire. Ensuite, une vue de la ligne 45 (Trois-Ponts/Waimes) aujourd'hui déferrée et RAVeLisée, prise à hauteur de Parfond Ruy le 21 janvier 2007. En grand, au milieu, un coupon de voie de l'ancienne ligne 147 (Tamines-Landen), laissé à titre nostalgique lors de la réalisation du RAVeL entre Ligny et Sombreffe, ici photographié le 10 novembre 2008. La quatrième photo, en petit à droite, est une vue de la ligne 156 (Hermeton-sur-Meuse/Anor) près de l'ancienne gare de Momignies, prise à la tombée de la nuit le 11 novembre 2009, avant que le RAVel ne s'y implante. Enfin, tout en bas, une vue de la ligne industrielle 252 prise à Fontaine-l'Evêque le 14 février 2010.]