Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

18/01/2016

Scandale à Vielsalm

sncb,train,gare,vielsalm,ligne 42

sncb,train,gare,vielsalm,ligne 42Le petit pont qui franchit la ligne de l'Amblève à la sortie de Vielsalm chante sous les bourrasques. Oui, il chante! Le vent l'amuse en secouant les câbles, en faisant siffler les liens. Avec cet air en tête, de ce point de vue, la gare semble menue. La météo m'avait prévenu qu'au sud-est les nuages bas seraient tenaces, que le soleil ne viendrait peut-être pas. Et de fait il n'est pas venu, et il n'a pas donné au lieu un éclat qui ne lui sied plus.

Le guichet de Vielsalm a fermé en octobre et c'est très regrettable. On dit l'avenir de la ligne menacé, et c'est un scandale. Sans être bondés, les trains vers Luxembourg au départ de Liers et Liège sont bien fréquentés, même lors des congés. Le chemin de fer, prouesse du génie humain, joue toujours ici un rôle social important. Regardez autour de vous: Vielsalm est une petite ville, certes éloignée des grands centres.

sncb,train,gare,vielsalm,ligne 42

sncb,train,gare,vielsalm,ligne 42Vielsalm est un beau bourg où la gare occupe une place de choix, historique et fondamentale. Regardez encore: le panorama vaut le détour et certains touristes viennent en hiver. Vielsalm, malgré sa taille, est capitale: on y vient des villages voisins, si esseulés, vite enneigés. Regardez donc honnêtement, et dites-moi en quel nom on priverait ces bonnes gens de leurs trains?

Le petit pont chante, mais il déchante. Lorsque le guichet ferme, lorsqu'on prive une gare de son âme, c'est l'idée même de la mobilité pour tous dont on se moque. Sous ses bâtières, la gare de Vielsalm est même un rare vestige, la rare itération d'une architecture ferroviaire mineure qu'il faudrait préserver. Bientôt, pour parler à la SNCB dans les yeux, l'usager - le client, bordel! - devra prendre le train jusqu'à Bruxelles...

Le soleil d'hiver n'est jamais venu. La lumière froide d'un ciel chargé n'a rendu de la gare que des blancs cassés. Sur le quai, avant que ne s'écoule une autre année, j'ai attendu avec d'autres gens, pour qui le train compte, une petite rame hétéroclite, héritière à sa façon du Guillaume-Luxembourg. En partant vers Aywaille, j'ai craché avec énergie sur cette politique qui voudrait faire de la gare de Vielsalm un autre scandale du laisser-aller.

sncb,train,gare,vielsalm,ligne 42

[ILLUSTRATIONS - Photos prises autour et en gare de Vielsalm le 30 décembre 2015.] 

16/12/2015

Château de Seilles, ministère austère

sncb,train,gare,seilles,château de seilles,ligne 125

sncb,train,gare,seilles,château de seilles,ligne 125Il y a bien un château à Seilles, un très vieux château même. Mais on ne peut l'apercevoir du long quai central séparant les voies de la ligne 125 (Namur-Liège). Et pour ce qui est de la vie de château, on repassera... tant l'équipement du point d'arrêt est spartiate. S'il n'y avait eu ce beau soleil de novembre, je n'y serais resté que quelques instants.

A l'approche du sillon ferré, la rue François Jassogne s'élève et franchit les rails en un pont étroit. Les voyageurs descendent par un seul escalier, au milieu du pont, côté est, et aboutissent à l'extrémité d'un quai encore bas qui n'est plus que saupoudré de gravier. Ils peuvent se munir d'un billet pour ailleurs à l'aide de l'automate, ce nouveau luxe qui peuple désormais nos petites haltes.

sncb,train,gare,seilles,château de seilles,ligne 125

sncb,train,gare,seilles,château de seilles,ligne 125Mieux vaut d'ailleurs ne pas avoir à s'éterniser sur le quai car il n'offre aucun siège, et seuls l'automate et la valve des horaires semblent promettre un départ à plus ou moins court terme. Les deux abris, désossés, n'abritent plus de rien et certainement pas des intempéries. A ce tableau de désolation s'ajoutent deux voies abandonnées, où l'on refoulait jadis les wagons de Carmeuse...

A ce moment-là, donc, je me crois seul en gare. Mais une radio grésille de derrière l'escalier et apparait aussitôt un homme du rail, d'orange vêtu, émergeant de son poste éphémère, actionnant un appareil de voie. Il me demande l'heure mais nous ne causons pas. Objectif en main, je comprends que les trains rouleront précautionneusement de part et d'autre du quai.

Je photographie des automotrices inquiètes et les coils logés sur un long train de marchandises. Entre deux messages radio, j'arpente le quai en espérant qu'on l'élèvera bientôt, comme à Andenne. Et en attendant, en tant que voyageur unique, je me suis senti tel un châtelain déplumé prêchant, à Château de Seilles, pour la fin de son ministère austère. 

sncb,train,gare,seilles,château de seilles,ligne 125

[ILLUSTRATIONS: Photos prises en gare de Château de Seilles le 2 novembre 2015 dans l'après-midi.] 

14/11/2015

Assesse, gare terminus!

assesse,ligne 162,sncb,train,gare

assesse,ligne 162,sncb,train,gareUne nouvelle phase des importants travaux d'infrastructure sur la ligne du Luxembourg a nécessité une restructuration provisoire de la desserte locale entre Namur et Ciney. Les omnibus au départ de la capitale wallonne ont ainsi Assesse pour gare terminus, des autobus de substitution se chargeant de débarquer les voyageurs du rail à Florée et à Natoye.

Rien que pour l'aventure, j'ai pris ce bus jusqu'à Florée et son ancien point d'arrêt, où s'affairaient les hommes de la voie. J'ai ensuite marché jusqu'à la jolie gare de Natoye, dont on refaisait les quais. J'ai finalement repris le bus vers Assesse, en plaignant les navetteurs du coin aux parcours rallongés. Je suis remonté à quai, bien à Assesse, décidé à tirer les choses au clair.

assesse,ligne 162,sncb,train,gare

assesse,ligne 162,sncb,train,gareAssesse gare terminus, en voilà une bien sordide ironie! Voulue par la Grande Compagnie du Luxembourg dès 1858, la gare dispose de trois voies à quai, condition presque indispensable au stationnement des trains sur cette grande ligne (1). Les Desiro, automotrices dernier cri, arrivent voie 3, effleurent l'ancien bâtiment voyageurs et repartent vers Namur. 

Le prestige, même temporaire, est plus que relatif. En effet, Assesse, jadis une jolie gare de province, n'en finit plus de dépérir. La fermeture du guichet en 2005 a précipité la ruine de l'édifice, déjà abîmé par le temps et négligé par l'homme. Le village méritait davantage que l'usure et le mépris, mais c'est là hélas le fait d'un monde toujours plus automatisé, toujours plus avide.

assesse,ligne 162,sncb,train,gareA l'heure où l'on rectifie les courbes ferrées d'Assesse, on se dit, en contournant la ruine, que sa seule rectification sera le sacrifice. D'ici peu, les Desiro reprendront leurs traversées et les navetteurs leurs habitudes, laissant la vieille gare à son destin, celui de l'oubli. Assesse gare terminus? Cette voix automatisée dans le train, à mon arrivée, ne croyait pas si bien dire...

 

assesse,ligne 162,sncb,train,gare

[ILLUSTRATIONS - Photos prises en gare d'Assesse le 10 septembre 2015, sauf celle tout en bas, qui a été saisie le 27 mai 2008.] 

14/09/2015

Une gare de tranchée à Weerde

weerde,sncb,nmbs,gare,station,train,ligne 25,ligne 27,ligne 27b

weerde,sncb,nmbs,gare,station,train,ligne 25,ligne 27,ligne 27bOn trouve à Weerde, dans le Brabant flamand, une gare étrangement disposée, rare en son genre, dont on dira qu'elle est brutale et paisible à la fois. On ne l'aborde que prêt et paré aux déferlements, aux hordes insolentes de trains vifs et moins vifs qui passent et dépassent, parfois avec fracas, leurs compagnons d'armes. A bien y voir, pourtant, on la sent rompue aux manoeuvres, sereine dans le devoir.

Ces circulations à vitesses variable mènent les voyageurs de Bruxelles à Mechelen (Malines), ou l'inverse. Avant Weerde, en venant de la capitale, les lignes 25 et 27 jusqu'ici collées s'écartent, s'évasent sur leur remblai respectif, laissant entre elles une large tranchée dans laquelle on trouve, blottie comme à Eppegem, une vieiile gare jaunie. Une gare de tranchée, une vraie, une brave ayant survécu aux guerres et aux clans.

weerde,sncb,nmbs,gare,station,train,ligne 25,ligne 27,ligne 27b

weerde,sncb,nmbs,gare,station,train,ligne 25,ligne 27,ligne 27bEn semaine, les trains s'arrêtent voies 3 et 4, sur la ligne 27 donc. Le samedi et le dimanche, on embarque et débarque voies 1 et 2 sur la ligne 25. Prêt et paré qu'il faut être, vous disais-je... Il pourrait même un jour y avoir des voies 5 et 6 si on bardait de quais, comme cela a été envisagé, la ligne 27B qui déboîte vers Leuven (Louvain), juste avant le quai de la voie 4, derrière les arbres.

Pour le reste, on pourrait étudier l'ampleur exacte des tiraillements entre les communes de Weerde et de Zemst, depuis fusionnées sous cette dernière, lorsqu'il fallut, il y a un siècle et demi, donner à a gare son nom. Aujourd'hui, le tissu urbain s'est épaissi et les querelles de clochers se sont éteintes. Mais il y a bien dû y avoir des mayeurs agacés, des échevins remontés, prêts à en découdre pour l'identité ferroviaire.

De nos jours, la tranchée est occupée par l'automobile. On en compte des dizaines, parquées, silencieuses, attendant en contrebas des voies le retour de leurs propriétaires. Chez Mie van Bart, le restaurant à la douce thématique ferroviaire occupant l'ancienne gare, la seule rivalité qui subsiste est celle qui oppose, à distance, dans les assiettes, les tranches de boeuf aux tranches de saumon...

weerde,sncb,nmbs,gare,station,train,ligne 25,ligne 27,ligne 27b

[ILLUSTRATIONS - Photos prises en gare de Weerde le 30 juillet 2015.] 

10/06/2015

Un parapluie pour Landegem

sncb,gare,train,landegem,ligne 50a,nmbs,station

sncb,gare,train,landegem,ligne 50a,nmbs,stationEt lorsque je suis arrivé à Landegem, il s'est mis à pleuvoir. Juste un peu, rien qui pourrait tremper. Mais les gouttes, innocemment, ont magnifié le décor de la bourgade assoupie, bordée par le canal de Schipdonk, parcourue par des rues prospères et proprettes. L'une d'entre elles mène à la gare, un endroit morne et étrange qui se prête néanmoins à la photographie.

Ici, la ligne 50A est à quatre voies depuis longtemps. Elle forme une autoroute ferroviaire qu'empruntent près de 300 trains par beau temps les jours d'été. Au trafic naturellement nourri de directs vers Brugge et la côte, ou vers Gent, s'ajoutent les circulations d'omnibus s'arrêtant à Drongen, Hansbeke et Aalter, entre autres. A Landegem, la 50A et la E40 sont presque parallèles.

De fait, les quatre voies surplombent la Stationsstraat et font de cette station une gare-parapluie, dont le bâtiment est une construction moderne, modeste et maladroite, ni franchement terrestre, ni franchement sous-terraine, écrasée par les trains en tout cas. Fermée ce dimanche, autant l'éviter et se laisser habiter par le vent qui vient avec la pluie. 

sncb,gare,train,landegem,ligne 50a,nmbs,station

sncb,gare,train,landegem,ligne 50a,nmbs,stationAvant de monter à quai, j'ai été - dirais-je séduit - par le thème jaune et brun des accès aux voies. S'agit-il d'une manifestation d'une certaine identité flamande, ou ne doit-on y voir que deux couleurs comme d'autres, comme le rouge et le vert des quais de Denderleeuw par exemple? Mais déjà un autre courant d'air m'a porté vers les voies...

Une nouvelle rame de M6 a fendu l'air. Sur cette passerelle paysagère, où il faut rester prudent, deux Desiro se sont croisées. Alors que la pluie redoublait, j'ai marché sur la toile du parapluie à Landegem. La tête rafraîchie, j'ai pris quelques clichés avant de me remettre au sec. En repartant vers Gent, je me suis méfié des parapluies à quatre voies, ceux qui menacent, avec le temps, nos vieilles gares bien aimées.

sncb,gare,train,landegem,ligne 50a,nmbs,station

[ILLUSTRATIONS - Photos prises en gare de Landegem le 26 avril 2015]