Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

22/08/2014

Une gare grise pour Braine-l'Alleud

Braine-l'Alleud1.JPGgare,train,sncb,ligne 124Elles sont rares, les gares que je n'arrive pas à aimer. La plupart s'offrent à moi sans trop poser de questions. Il y en a d'autres qu'à force, je parviens à saisir et à mettre en perspective. Parmi les irréductibles, qui me laissent plutôt froid, figure la gare de Braine-l'Alleud. Ce n'est peut-être pas de sa faute, mais nous ne nous entendons décidément pas.

Bien sûr, ses abords sont un chantier permanent depuis de longs mois, en attendant trop patiemment le RER. On lui a enlevé des voies et donné de nouveaux ponts. On a bétonné la tranché d'une part, le remblai de l'autre. Mais, pour tout vous dire, j'espère que ce béton l'embellira. Car oui, avec elle, j'en suis arrivé là. On ne peut forcer l'amour, n'est-ce pas?

gare,train,sncb,ligne 124

gare,train,sncb,ligne 124La gare de Braine-l'Alleud est certes mal foutue. Difficile de trouver un point de vue qui l'honore dans cette forêt de piquets. C'est à croire que les caténaires ont été placées à dessein, pour m'éloigner. Il y pleut trop souvent et les trains semblent s'arrêter à contrecœur. Mais où est donc son charme si elle ne cherche qu'à se dérober? Vilaine et farouche donc?

J'ai tout essayé, même la douche froide et la grêle. J'ai espéré sous le soleil, mais je n'ai trouvé qu'une gare coincée, mal dans son quartier. L'automobile la serre de toutes parts, c'est un fait. Mais elle étouffe aussi de l'intérieur car les Brainois qui la côtoient ne l'aiment pas. Regardez bien, même le dimanche, leur démarche et leur mine renfrognée.

En fin de compte, ce sont ses couleurs qui me dérangent le plus. Elles me démangent parce qu'elles ne sont en rien assorties. Le bleu agressif plombe plus qu'il ne souligne ce rose infiniment pâle, qui n'est qu'un blanc mal cassé. La gare de Braine-l'Alleud, où rien ne tranche après la tranchée, attend sa dalle et plus de béton. Ce sera tellement mieux ainsi. Une gare grise qu'on pourra fleurir à foison...

gare,train,sncb,ligne 124

[ILLUSTRATIONS - Un mélange de photos prises le 2 septembre 2008 et le 11 août 2014. Les trois photos du centre illustrent l'importance du chantier RER à Braine-l'Alleud. C'est l'occasion de rappeler qu'il est en cours depuis avril 2007 et qu'il n'est pas encore achevé. Ceux qui connaissent l'endroit noteront sur la grande photo au centre, prise depuis le pont de la rue Saint-Sébastien, à quel point il a déjà changé: un mur planté remplace désormais à droite la voie de garage et le vieil édicule qu'elle bordait, tandis qu'une nouvelle voirie a fait son apparition à gauche.]

24/06/2014

Deux cents mètres à Godinne

godinne,sncb,gare,train,ligne 154

godinne,sncb,gare,train,ligne 154A Godinne, sur la ligne 154, comme ailleurs en Belgique, les trains roulent normalement à gauche. Ceux qui remontent le cours de la Meuse vers Yvoir et Dinant caressent la roche. Ceux qui redescendent vers Namur viennent se coller contre l'ancienne gare, une jolie relique du Nord-Belge, un peu surannée. A priori, à deux cents mètres près, cette gare semble paisible, si verte, si minérale.

Ce serait là oublier l'accident du 11 mai 2012, lorsqu'un train de marchandises en a embouti un autre, pas très loin, dans la courbe du côté du viaduc. Personne n'est mort, heureusement, et le wagon chargé de disulfure de carbone n'a pas fui. Mais la signalisation a failli, tout comme certaines procédures l'entourant. Arrêt ou marche à vue, laissez les cheminots vous expliquer...

Ce serait oublier aussi les drames quotidiens en puissance. Ce jour-là, un Vendredi Saint, deux jeunes filles ont traversé sur les voies devant la gare, l'une après l'autre, à douze minutes d'intervalle, sans se presser, sans vraie raison m'a-t-il semblé. Au loin, à contre-voie, un feu vert clignotait... Il viendra bientôt le jour d'une fatale imprudence à Godinne, un signal pourri, mal compris...

godinne,sncb,gare,train,ligne 154

godinne,sncb,gare,train,ligne 154Il y a dans notre société trop d'hédonisme, trop d'insouciance. A Godinne, tout au bout des quais, se trouve un passage protégé, juste pour les piétons, avec barrières et signal sonore. Il est certes à deux cents mètres de la gare. Mais marchez, jeunes filles! Mais marchez, bonnes gens, car il sert de courir un peu pour se garder sauf. Partez juste à temps et jamais trop tard.

Puisque ce jour-là, les Saints nous gardaient, j'ai cherché à oublier morales et destins, et prendre en image ce lieu funeste mais délicieux. Une fois encore, c'est quand il n'y a eu personne que je l'ai aimée, ma gare minérale. Mais je dois bien reconnaître que de mauvais spectres ne m'ont jamais vraiment quitté, et qu'il me faudra y retourner, prêt à marcher le coeur un peu plus léger.

godinne,sncb,gare,train,ligne 154

[ILLUSTRATIONS - Photos prises en gare de Godinne le 18 avril 2014.] 

09/06/2014

Usage de Faux

gare,train,sncb,ligne 140,faux

gare,train,sncb,ligne 140,fauxPuisque le printemps était à l'avance cette année, je suis parti à Faux en quête de vrais semblants. Mais quand je suis descendu du train, le soleil et la pluie se chamaillaient, et cela empestait le lilas, d'ordinaire si suave. Dans cet air instable, il m'a fallu des plombes pour trouver un sens au lieu. Et le seul que j'ai trouvé, au bout d'une heure, c'est que les quais sont faussement droits, mais pas vraiment courbes.

La verdure rongeait le quai vers Ottignies, au nord. Les herbes, encore nappées de rosée, semblaient avoir été fauchées récemment. Mais pourquoi? De l'autre côté des voies, des bricaillons laissaient penser que l'ancienne cour à marchandises s'effrite. Il traînait encore un coeur d'aiguillage et d'autres appareils rouillant. Pourquoi encore? Il n'y avait, à Faux, pas d'indices et trop de mystères.

gare,train,sncb,ligne 140,faux

gare,train,sncb,ligne 140,fauxLe point d'arrêt borde Sart-Messire-Guillaume, un hameau de Court-Saint-Etienne. Des Saints et des Messires: nous sommes foutus! Mais, dans ce lieu infiniment paisible, ce n'est qu'une imposture, car les chaumières tiennent davantage d'Hansel et Gretel que des jumelles Olsen. Alors, par Saint-Guillaume, quelle est l'histoire du lieu? Y a-t-il eu jadis une gare ici, avec des chargeurs et un plus haut gradé?

Même les annonces, à Faux, étaient floues. Car, soudain, une voix retentit sur le quai, amplifiée, pour avertir de l'arrivée d'un train... déjà passé! Déjà passé, et en retard encore bien... Mais il serait faux d'affirmer qu'à Faux, paradoxalement, les trains ne se croisent jamais. Alors, par Saint-Etienne, où est son âme? Y a-t-il eu jamais, ici, un ciment assez fort, un faux semblant de vérité?

Sur cette ligne 140 mal aimée, sur cette gencive abîmée, je suis parti à Faux un matin étrange. Je n'y ai pas ressenti l'écho lointain d'une gare ou le fantôme d'un cheminot. Je me suis posté près des lilas, un peu confus. Que s'est-il passé ici? Et puis mon train est arrivé. Et, au loin, j'ai vu les phares du train pour Fleurus. Il était trop tard pour un croisement. A l'usage, rien n'était clairement vrai à Faux...

gare,train,sncb,ligne 140,faux

[ILLUSTRATIONS - Photos prises en gare de Faux le 18 avril 2014.]

09/04/2014

Jeu de lois à Enghien/Edingen

gare,train,sncb,enghien,ligne 94,ligne 123

gare,train,sncb,enghien,ligne 94,ligne 123De l'ombre à la lumière, je suis passé en gare d'Enghien, Edingen en flamand, d'abord sous la pluie, puis au soleil. Je me suis retranché dans un abri, voie 5, pour réfléchir aux lois du lieu et m'en inspirer. C'est que ce bourg, qui ne fait jamais la une, a valeur de symbole. Lançons-nous, à grands coups de dés, dans l'inventaire de ses valeurs, jadis évidentes, nettement moins depuis trente ans.

En un, il y a le respect de l'autre. Enghien, on l'oublierait presque, est une commune à facilités, avec un régime linguistique particulier dont elle s'accommode, malgré les coûts, dont elle fière, malgré les excités. J'aurais aimé prendre, il y a longtemps, un omnibus Piéton-Gand et basculer ici, à cheval sur la frontière en pointillés, de la Wallonie à la Flandre. La gare est belge avant tout et le dit.

En deux, il y a l'abnégation. Toute propre, la gare rappelle, comme la ville, comme ses jardins d'Arenberg, qu'on ne survit pas à l'Histoire sans le sacrifice de soi. J'ai trouvé les voyageurs d'Enghien modestes, presque transparents, et ils semblaient l'assumer. Ce n'était peut-être qu'une chimère, mais dans ce monde aux selfies glorifiés, cela m'a fait du bien. Double six donc pour moi qui, comme la gare, préfère l'effacement.

gare,train,sncb,enghien,ligne 94,ligne 123

gare,train,sncb,enghien,ligne 94,ligne 123En trois, pourtant, il y a la persévérance. Qu'on aille à Mouscron ou à Grammont, sur les quais, les échanges sont fluides et les rapports détendus. Dans cette gare horizontale, le guichet reste ouvert et les trains nombreux. Certes, on ne part plus pour Saintes ou Grandchamps, ni pour aucune autre destination locale. Mais Enghien a l'effort constant, même sur longues distances. Elle saute de case en case à travers le temps...

Dans l'abri, voie 5, j'ai médité puis j'ai décidé. Décidé d'écrire la joie du lieu et décrire son jeu de lois. Respect, abnégation, persévérance... Des valeurs ancestrales pour une cité médiévale dont la gare transpire la fierté. Ici, à Enghien, les dés ne sont pas pipés, et l'oie n'est pas celle qu'on croit. On va de l'avant, toujours de l'avant. Mais pour le savoir, il fallait basculer, reculer de plusieurs cases et rêver du temps des Piéton-Gand...

gare,train,sncb,enghien,ligne 94,ligne 123

[ILLUSTRATIONS - Photos prises en gare d'Enghien le 6 février 2014 et le 27 mars 2014.] 

14/02/2014

Heureuse station d'Opwijk

SNCB, NMBS, ligne 60, Opwijk, train, gare

sncb,nmbs,ligne 60,opwijk,train,gareOpwijk est une bourgade flamande située au nord de Bruxelles, un peu vers l'ouest, avant de quitter le Brabant. De nouveaux quartiers cossus se sont collés au vieux centre, relié à la gare par une rue aux maisons basses. C'est assurément une banlieue prospère, nette, un peu rurale, assez différente de celles qu'on rencontre en Wallonie, à une ou deux exceptions près.

Après Zellik et Asse, Mollem et Merchtem, Opwijk est le cinquième arrêt sur la ligne 60 entre Jette et Dendermonde, aux circulations denses. Les IC L Sint-Niklaas-Poperinge traversent la gare à pleine allure, laissant aux omnibus le soin de déposer et d'emmener les voyageurs du coin. Il y a une troisième voie à quai, une voie d'évitement qui évoque à sa manière un passé ferroviaire plus complexe.

sncb,nmbs,ligne 60,opwijk,train,gare

sncb,nmbs,ligne 60,opwijk,train,gareDeux choses frappent toujours lorsqu'on visite une gare flamande. La première, c'est l'ordre et la propreté des lieux. De la salle d'attente aux moindres recoins de la place devant la gare, il n'est rien ou presque qui traîne ou serait mieux dans la poubelle. Et puis il y un immense parc à vélos, qui rappelle qu'au nord du pays, ce moyen de transport s'utilise pour les courts trajets bien plus qu'en Wallonie. L'effet du relief?

Ce vendredi-là, jour de marché à Opwijk, des écoliers ont pris mes yeux en photo pour les besoins d'un travail de classe. Le monde à l'envers! J'ai eu peur quand même qu'ils ne reculent en voyant dans mon regard chacun des lieux visités, des chemins parcourus, des paysages photographiés. Alors, je suis reparti vers la gare d'un pas pressé, un peu ébloui, inquiet des conséquences pour eux. La voyagite se transmet, savez-vous...

D'un œil seulement, j'ai fait mon devoir et ajouté à ma photothèque, tandis que filait au loin un autre IC vers Kortrijk. Malgré la fin du temps de midi, une belle assemblée de voyageurs s'est formée à la voie 2. Heureuse station d'Opwijk, au guichet toujours ouvert , qui vivra longtemps encore pour le plaisir des yeux. Tous les yeux, à une ou deux exceptions près.

sncb,nmbs,ligne 60,opwijk,train,gare

[ILLUSTRATIONS - Photos prises à Opwijk le 10 janvier 2014.]