Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

18/08/2013

Transit obligeant à Charleroi-Sud

SNCB, gare, train, Charleroi-Sud, ligne 124, ligne 130, ligne 130a, ligne 132, ligne 140

sncb,gare,train,charleroi-sud,ligne 124,ligne 130,ligne 130a,ligne 132,ligne 140"C'est un peu gore là-bas, non?". Cette question anodine m'est venue, il y a quelques années, d'un collègue à qui j'expliquais que mes trajets quotidiens comprenaient une correspondance à Charleroi-Sud. Il me faut dire déjà que certains clichés ont la vie dure et que, Dieu merci, l'atmosphère d'un jour n'est pas nécessairement celle du lendemain. Pour appréhender cette gare, un seul conseil: restez naturels à toute heure!

Rénovée, réactualisée, rééquipée il y a peu, la gare de Charleroi-Sud n'est plus le coupe-gorge qu'elle a été, à certaines heures du jour et de la nuit, de par le passé. Dans un tissu économique et social fragile, la ville se cherche un peu, et ses atermoiements se retrouvent parfois à la gare. Au pire, c'est un petit bouillon malsain, mais - je vous l'assure sans rire - pas de quoi faire la soupe à la grimace. Rester naturel...

...et voir enfin ses couleurs et sa lumière. Charnière de mes navettes, transit obligé entre Lobbes et Bruxelles, entre ma cité oubliée et la ville où je reviens toujours, un peu comme la marée, Charleroi-Sud éclaire mes journées selon ses humeurs. Des femmes et des hommes y travaillent - des gens bien. A bien y voir, le bleu et le rouge rosé dominent, même et surtout la nuit.

sncb,gare,train,charleroi-sud,ligne 124,ligne 130,ligne 130a,ligne 132,ligne 140

sncb,gare,train,charleroi-sud,ligne 124,ligne 130,ligne 130a,ligne 132,ligne 140J'aime ses couleurs, toutes ses couleurs, même les plus sombres. Il m'arrive d'y venir simplement quand je m'ennuie, histoire de voir ce que réserve l'inconnu. Je n'y suis indifférent à personne, mais je digère dans le calme, transit obligeant. J'y rêve d'un autre temps, où les trains ronflaient sous la halle pendant qu'au buffet des dames en chapeaux prenaient le thé dans de la vieille porcelaine.

Demain, je reviendrai à Charleroi-Sud encore et encore. A la dame âgée qui s'inquiète, j'offrirai des mots complaisants sur les retards. Au jeune désoeuvré qui galère, je donnerai une pièce mais surtout mon amitié. Au contrôleur qui peste, j'accorderai mon sourire et mon soutien. A Charleroi-Sud, imprégné de ses couleurs, je resterai naturel, matin et soir, transit obligeant...

 

sncb,gare,train,charleroi-sud,ligne 124,ligne 130,ligne 130a,ligne 132,ligne 140

[ILLUSTRATIONS, de haut en bas - Le soir du 29 décembre 2011 comme tous les autres soirs depuis quelques années, la gare de Charleroi-Sud est joliment éclairée. :: Vue du site de la gare de Charleroi-Sud prise le 2 février 2013. A la gauche de l'imposant bâtment voyageurs se trouve l'hôtel des chemins de fer SNCB Holding. A l'avant-plan s'étalent les quais de la gare des bus et du métro de Charleroi. :: La 2745, pantographes baissés, en tête d'un train de voitures M6 au repos. Normal, la photo a été prise un dimanche après-midi, le 23 juin 2013. :: Le 17 décembre 2010, sous la neige, la 2904 passe à hauteur du block 20 et du 4603, le vieil autorail Brossel faisant figure de monument. Les TRAXX sont relativement peu présentes à Charleroi-Sud. :: La gare de Charleroi-Sud n'attend que vous. De vous à moi, il y a peu de pas et pas de peur entre deux personnes qui se respectent...]

13/07/2013

Petite euphorie à La Rochelle [F]

sncf,la rochelle,gare,train

sncf,la rochelle,gare,trainNouvelle mission éclair, nouveau congrès, nouvelles palabres sur les convergences dans l'action internationale des syndicats et des mutuelles. Dix-sept heures de train pour quarante heures à La Rochelle. Alors que le TGV quitte déjà Surgères, je me repasse le court-métrage de ce séjour bref mais ensoleillé, sans vrai tourisme, mais avec du bon travail et de belles retrouvailles.

Jean-Pierre, qui est rochelais, m'a montré la ville en voiture le lundi midi. Il y a le vieux port et ses tours, le Cours des Dames, des récits de corsaires et de sergents, beaucoup de choses à voir, apprendre et comprendre. Si vous n'avez jamais visité La Rochelle, je vous la conseille car moi j'y retournerai. Les marais poitevins ne sont pas loin, l'Ile de Ré encore moins.

sncf,la rochelle,gare,train

sncf,la rochelle,gare,trainLes Rochelais sont fiers de leur ville et ils aiment la montrer. L'incendie, le 28 juin dernier, de la mairie, de leur mairie, leur a crevé le coeur. Cet attachement au patrimoine explique en partie l'amour qu'ils éprouvent pour leur gare, un monumental bijou architectural. Au volant, Jean-Pierre l'a contournée pour moi et me l'a offerte à 360 degrés.

Au matin, avant de grimper dans le TGV, je me suis offert une heure en gare. C'est là que je me baigne. Objectif en main, j'ai pris les mesures de l'édifice, bâti entre 1910 et 1922. Le magazine 2013 de La Rochelle Tourisme la décrit comme "la dernière grande gare monumentale que les chemins de fer de l'Etat français font édifier". Le train se prend encore aujourd'hui sous une halle enchanteresse, rénovée en 2009.

A la quarantième heure de mon séjour à La Rochelle, j'ai photographié sa gare, les coquilles et crustacés ornant sa façade. J'ai aimé sa folie, née de sa démesure, celle d'une construction titanesque mais visionnaire pour une ville qui, en 1922, ne comptait que 30.000 habitants. En fait, cette dernière heure, c'était comme un amour de vacances, un moment léger, une petite euphorie...

sncf,la rochelle,gare,train

[ILLUSTRATIONS - La première est une carte postale achetée et les quatre autres sont des photos prises en gare de La Rochelle le 9 juillet 2013.]

31/08/2012

Voir Virton et revenir

virton,virton-saint-mard,sncb,gare,ligne 165

virton,virton-saint-mard,sncb,gare,ligne 165Chaque été, je consacre une pleine journée de soleil à la province de Luxembourg et ses vieilles gares. J'avais déjà vu Poix, Grupont et Forrières, mais je n'avais jamais vu Virton-Saint-Mard. Alors, levé à l'aube, j'ai pris quatre trains, trois heures durant, pour m'y rendre, à travers l'Ardenne et la Gaume. Devant moi, la brume s'est dissipée à Hourpes, à Franière, à Naninne, à Saint-Médard.

J'ai vu Virton, mais pas le Vir ni le Ton. J'ai vu l'Hôtel de ville, le Collège et la Place, mais pas le Musée gaumais. J'ai surtout vu la gare fleurie jusque dans le sourire des gens, au guichet comme sur les quais. J'ai vu une gare accueillante comme pas deux, radieuse et rayonnante, une de celles où l'on accepte de laisser le temps passer.

Virton-Saint-Mard est devenue Virton tout court après la fermeture de Virton-Ville et de la ligne 155 (Marbehan-Ecouviez) aux voyageurs. C'était il y a très longtemps, lorsqu'on comptait encore sur le train pour désenclaver les campagnes. Le noyau urbain n'ayant cessé de s'étoffer, on voyage à nouveau en train, depuis 2008, vers Arlon avec un rebroussement à Rodange, au Luxembourg!

virton,virton-saint-mard,sncb,gare,ligne 165

virton,virton-saint-mard,sncb,gare,ligne 165J'ai vu Virton et sa gare où, comme chez moi à Lobbes, on ne va à la voie 2 qu'accompagné. Une gare rare, donc, où, comme à Florenville, on ne passe ni en-dessous ni au-dessus des voies. Une gare à l'ancienne, certes, où, comme à Walcourt, la faisceau est gonflé mais surtout abandonné. Une gare gaumaise, tellement joyeuse, comme tant d'autres avant, que je n'en reviens pas.

Mais, je le confesse, je suis parti trop vite. Volage, je devais en voir une autre. Si j'avais su, je me serais nourri encore de ses pierres centenaires. Si j'avais su, je me serais assis un long moment sous la marquise rénovée, en regardant les trains passer. Ce qui est sûr, c'est que même si j'étais resté, rien n'aurait pu m'enlever le désir, acquis dès le premier instant, d'y revenir encore et souvent.

 

[ILLUSTRATIONS - Photos prises en gare de Virton le 22 août 2012. De style néo-renaissance française, elle fut construite entre 1879 et 1881 et porta longtemps le nom de Virton-Saint-Mard, quartier dans lequel elle est située, pour la distinguer de la gare de Virton-Ville.]

[Et maintenant, c'est promis, retournons sur l'ancienne ligne 109 et achevons le parcours par la section Beaumont-Chimay...]

30/04/2012

Durée d'exposition à Charleroi-Ouest

gare, train, SNCB, Charleroi-Ouest, ligne 140

gare, train, SNCB, Charleroi-Ouest, ligne 140Le sol de l'abri sur le quai symbolisait à lui seul le mépris profond qu'éprouvent mes amis flamands à l'égard de Charleroi. Ville sale d'un Pays déjà noir, où règnent parmi les barakis, les crapules et les drogués, quelques escrocs bonimenteurs en cravatte? Sur ce coup-là, moi qui n'aime pas les stéréotypes, je voulais leur donner raison. Canettes XXL, mégots, alu, seringues et même un caca tout frais (?).

Tout était donc une question de durée d'exposition. Combien de temps allais-je tenir parmi ces odeurs fétides? Sur ma droite, des ouvriers de la voie, casaques jaunes sur le dos, entamaient leur pause de midi, servis par Robert-la-Frite. Sur ma gauche, un quai désert, puis l'escalier menant au boulevard et au Palais des expositions.

Le nez malade, j'ai pensé qu'il y avait des gares qu'on nettoie souvent mal et d'autres qu'on ne nettoie jamais bien. Que penserait l'invité, l'ami étranger ici du train descendu, avant une rencontre au Palais? Puis, le signal de la voie 3 est passé au double orange. Après huit minutes d'exposition, ulcéré, presque enragé, je suis sorti de l'abri (?).

gare,train,sncb,charleroi-ouest,ligne 140

gare,train,sncb,charleroi-ouest,ligne 140Après ce test d'endurance, et les quelques clichés d'usage, je suis passé de l'autre côté du boulevard, là où se repose, presque tapie dans l'ombre, une gare qui n'en fut pas une. A l'écart du cloaque qu'est devenu l'arrêt des trains, j'y ai vu du linge sur une corde et des jeux d'enfants. Il y aurait donc de la chaleur habitée en ce sombre domaine ferré?

Messieurs les responsables, Mesdames les chargées de pouvoir, faites quelque chose. Nettoyez, modernisez, sécurisez ce lieu sans attendre. Ce n'est pas le train qui tue la ville, mais la ville qui tue le train. J'aimerais tant dire à mes amis flamands, moi qui aime les clichés mais pas les stéréotypes, qu'il fait bon vivre, à Charleroi-Ouest, la durée d'une exposition.

gare,train,sncb,charleroi-ouest,ligne 140

[ILLUSTRATIONS - Photos prises le 3 avril 2012 :: De haut en bas :: Tout en haut : Cela vous donne envie d'attendre le train pour Fleurus lors d'une grosse averse? :: En haut, à gauche : Vue d'ensemble des quais de Charleroi-Ouest, qui ne fut reliée à Charleroi-Sud qu'en 1984 :: Au centre : Ceci n'est pas une gare, contrairement aux apparences :: En bas, à droite : Note aux trainspotters - Passage à Charleroi-Ouest d'un train de service composé de quatre "13" (1319-1322-1313-1334) peu avant midi, le 3 avril 2012 :: Tout en bas : Charleroi-Ouest, c'est aussi une station de métro!]

11/04/2012

Le testament de Ronet

ronet,gare,train,sncb,triage,dépôt,ligne 130

ronet,gare,train,sncb,triage,dépôt,ligne 130Dans le petit monde ferroviaire belge, Ronet a longtemps rimé avec succès. Pendant de longues décennies, la gare de triage et de formation et l'atelier de traction ont garanti un emploi soutenu. Hélas, la crise économique et l'effondrement du trafic marchandises dès 2008 ont poussé la SNCB à délaisser le site et recentrer l'activité vers la Flandre. L'année 2011 a marqué le début de la fin.

Tandis que la particratie s'affaire à trouver de nouvelles affectations au lieu, Infrabel s'apprête à inaugurer en son sein un nouveau point d'arrêt. Pour l'instant barré d'un grillage, il laisse apercevoir un quai central surélevé aux pavés immaculés et à l'affichage moderne. Le contraste avec la halte actuelle, ses quais bas et ses gravillons noircis, est saisissant.

ronet,gare,train,sncb,triage,dépôt,ligne 130

ronet,gare,train,sncb,triage,dépôt,ligne 130Entre l'ancien et le nouveau s'étire un pont moderne, qui a remplacé son ancêtre en 2007. Se doutait-on alors du sort réservé au triage? Non, bien sûr. Cette cruelle ironie, les derniers cheminots du lieu la portent sur le visage lorsqu'ils franchissent le pont et descendent sur les vieux quais pour rentrer chez eux. Leur mine est grise, comme l'avenir de Ronet.

Sur le gril au loin, une vieille 62 tire quelques wagons plats commis à de menus travaux. Plus loin encore, une vénérable automotrice s'échappe vers Namur pour assurer l'heure de pointe. Même l'IC vers Tournai semble passer au ralenti. Seize heures arrivent et les gens du retour se comptent sur les doigts d'une main. ronet,gare,train,sncb,triage,dépôt,ligne 130Ils ne seront guère plus nombreux à fouler bientôt les pavés nouveaux.

Aujourd'hui, Ronet rime avec regret. Il y a deux chapitres dans son testament. L'ancien, baigné de sueur et de vapeurs noires, est celui du travailleur digne et fier. Le nouveau, sombre comme les heures qui l'ont inspiré, est celui où, privé de son outil, le travailleur décline ou chavire. Quelle consolation trouver quand on vous dit qu'il restera toujours des souvenirs, mais qu'il est temps de passer à autre chose?

 

ronet,gare,train,sncb,triage,dépôt,ligne 130

[ILLUSTRATIONS - Photos prises à Ronet dans l'après-midi du 2 mars 2012.]