Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

18/01/2009

Liège-Guillemins, oser le futur

Afin de réussir le pari de l'avenir ferroviaire, les sociétés de chemin de fer et les autorités compétentes ont souhaité moderniser l'accueil proposé dans les gares urbaines et leurs alentours. Voilà pourquoi les plus grandes gares du pays ont récemment fait peau neuve. Bruxelles-Midi, Anvers-Central, Namur ont été rhabillées avec plus ou moins de goût. D'autres sont en cours de mutation. Charleroi-Sud se modernise tout en ayant conservé sa pierre originale. Bruxelles-Central respire à nouveau et ressemble moins au dédale jauni et nauséabond qu'elle était devenue. A Liège-Guillemins, qui n'était plus qu'un coupe-gorge claustrophobisant, on a vu beaucoup plus grand.

Guillemins1.JPGC'est à l'architecte espagnol de renommée mondiale Santiago Calatrava qu'on doit la conception d'un édifice grandiose aux lignes résolument modernes. Vue de loin, Liège-Guillemins fait penser alternativement à une vague à la crête d'écume et à un coquillage aux stries marquées. De près comme de loin, elle s'impose déjà comme une cathédrale des temps modernes, froide mais bienveillante, lumineuse mais discrète. S'y promener entraine l'émerveillement.

Pourtant, la gare n'est pas encore achevée. Un bâtiment voyageurs provisoire a été aménagé. Fonctionnel et plutôt accueillant, il abrite même quelques commerces (Relay, Panos et un magasin de bonbons). On peut s'y réchauffer en hiver. On y achète son billet à toute heure ou presque. Mais il n'est qu'une structure intérimaire, dont la photo n'a que valeur de document. Guillemins2.JPG

En attendant la fin des réalisations, on peut déjà se réjouir de la construction à Mons d'une nouvelle gare signée Calatrava, dont les formes rappelleraient celles d'un dragon. Et si on cherche d'autres gares modernes du même auteur, on se rendra à Lyon ou à Lisbonne.

Il y a un siècle, la gare des Guillemins ne se démarquait pas de ses consoeurs de Namur et Charleroi. Aujourd'hui, c'est tournée vers l'avenir qu'elle tient à marquer son identité internationale, à quelques kilomètres de l'Allemagne et des Pays-Bas. Celle d'une cathédrale ouverte à toutes et tous, lieu d'échanges et de mélanges pour le 21e siècle...

Guillemins_année_1905.jpg

 

28/07/2007

Berlin Hbf - La cathédrale de verre

BerlinHbf1.JPG

J'avais déjà disparu... C'est que le boulot m'appelait ailleurs, là où on n'arrête jamais. Ce n'est d'ailleurs qu'au dernier jour que j'ai pu m'échapper et voir enfin ce qu'au premier jour, je me jurais de voir à tout prix. Logeant dans l'ancien Berlin-Est, je n'étais qu'à quelques stations de S-bahn de Berlin Hauptbahnhof, la plus grande gare d'Europe...

BerlinHbf2.JPGElle est évidemment impressionnante. Majestueuse. Efficace, mais sans prétention. Seize voies tout au sommet et, trois étages de galeries commerçantes plus bas, au moins six voies tout en bas. Une vraie ville ferroviaire. Mais une ville que les architectes, dans leurs plans, avaient omis de pourvoir de toilettes. Une erreur réparée, puisqu'on y pisse confortablement mais chèrement (0.80EUR). Il y a un train vers Bruxelles qui quitte Berlin vers 21.30 et s'arrête même, aux aurores le lendemain, à Liège-Guillemins. Ca se fera sans doute un jour, mais pas demain!

Avec seulement une heure devant moi, et un estomac criant famine, je n'étais pas dans les meilleures dispositions pour visiter Berlin Hbf et ses alentours.BerlinHbf3.JPG

Mais une heure, c'est mieux que rien. Je suis donc sorti de la rame de S-Bahn et j'ai dévalé l'escalator. Qui l'emporterait? Mes yeux, dont le seul désir était de saisir la plénitude des lieux, ou mon estomac, qui avait déjà remarqué un Burger King non loin (on ne fera pas le débat sur la malbouffe ici: quand on vous sert trois services à chaque repas pendant neuf jours, vous aspirez à quelque chose... disons de plus modeste). Finalement, j'ai contenté les deux. Si je n'ai pas parcouru tous les niveaux de la gare, en me disant que j'y reviendrais bien un jour, j'en ai fait le tour à l'extérieur. Face avant (côté rivière), face arrière (côté parking), les côtés, de près comme de loin. Quand je suis rentré à l'hôtel et que mes collègues m'ont demandé ce que j'avais fait de ma soirée, ils ont tiré une drôle de tête lorsque je leur ai raconté que j'avais visité la gare centrale. Chacun son truc, comme on dit... Allez, avec ça, on peut revenir en Belgique!