Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

30/05/2014

Regarder vers l'avant, résolument

EnAvant1.JPG

La parution, ce mois-ci, d'un ouvrage des PFT-Editions me pousse à retarder la publication des cinq derniers articles consacrés à l'ancienne ligne 109 (Mons-Chimay). Avec le temps, au fil de mes lectures, mon regard sur un passé que je n'ai pas connu a mûri. Mais il y a plus que jamais du masochisme dans ma démarche. A force de nostalgie, je me demande parfois s'il ne vaudrait pas mieux regarder vers l'avant, résolument...

J'en sais davantage sur la genèse du réseau ferroviaire et ce que nos premiers rois en ont pensé. Je comprends mieux les concessions accordées par l'Etat à des sociétés privées pour le développer, à la fin du XIXème siècle. J'apprécie plus encore l'exploit humain quotidien, toutes ces mains à l'oeuvre à travers les générations, ces trains qui roulent quelque part entre hier et demain.

SNCB, gare, train, HLE 2005

Je vous ai parlé de la gare d'Enghien où l'oie, c'était bien moi... Je vous ai parlé de Forest-Midi et de son purgatoire permanent... Je vous ai expliqué pourquoi la gare de Tamines sera plus rouge que jamais cette année... J'ai mis à jour la table des matières, l'indicateur de ce site, et rajouté quelques aiguillages, çà et là, pour que vous qui me suivez un peu voyagiez mieux...

D'ici peu, je vous emmènerai à Faux, à la recherche de vrais semblants. Nous irons également à Godinne, un endroit splendide où de nouveaux drames sont hélas imminents. Ensuite, nous effectuerons un devoir de mémoire auprès des fantômes de l'histoire à Berlin. Avant Froidchapelle, enfin, nous nous joindrons aux vrais mordus de trains pour un au-revoir ému à une vieille gloire de la traction électrique.

SNCB, gare, train, HLE 2005, PFT

Entre-temps, je continuerai à me battre ici, pour que ma gare, Lobbes, par laquelle passait jadis la ligne 109, ne devienne pas un désert ferroviaire. C'est aussi parce que j'ose rêver encore, au-delà de la nostalgie, d'un grand chemin de fer, d'une Belgique aux mille gares, au services de toutes celles et ceux qui, comme moi peut-être, veulent regarder vers l'avant, résolument...

SNCB, gare, train, HLE 2005, PFT

[ILLUSTRATIONS - Demandez le programme! ::de haut en bas:: "Quai vers Fleurus" à Faux, le 18 avril 2014 :: Nous verrons à quoi peut tenir la vie à Godinne, le 18 avril 2014 :: C'est ici le départ d'une visite à travers l'histoire de Berlin-Nordbahnhof, le 23 mai 2014 :: J'ai tenu à dire un dernier au-revoir en personne aux locomotives de la série 20, le 24 mai 2014.]   

07/05/2014

Déclaration de guerre, avis de contre-offensive

sncb,train,ligne 130a,gare,charleroi-sud,thuin,lobbes,erquelinnes

Dès le mois de décembre 2014, le dernier train pour Erquelinnes au départ de Charleroi-Sud partira à... 18h54! Vous avez bien lu. C'est une déclaration de guerre au bon sens et, au premier chef, assurément, à tous les navetteurs et voyageurs de Haute-Sambre, de Thudinie et du Pays de Charleroi. Cette fois, je ne ris pas et, comme je suis loin d'être seul, j'annonce qu'il y aura combat.

Qui est l'ennemi? Il y a évidemment la SNCB, qui prend là une décision idiote - et le mot est pesé - et aimerait tenter le passage en force en ne divulguant l'information qu'après l'été. Il y a aussi, hélas, les autorités publiques, dont la passivité en la matière est à peu près scandaleuse. Vu que mes impôts, nos impôts, ont été utilisés pour en arriver à cette décision, combat de principe il y aura.

sncb,train,ligne 130a,gare,charleroi-sud,thuin,lobbes,erquelinnes

Précisons que nous ne sommes pas dupes. Nous savons que la ligne 130a (Charleroi-Erquelinnes) n'entre plus dans les priorités de la SNCB ou d'Infrabel. Pendant quinze ans, on a rénové tous les ponts, consolidé les parois rocheuses et même augmenté le gabarit du tunnel de Leernes. Entre-temps, les guichets ont fermé les uns après les autres - Thuin, Erquelinnes et enfin Lobbes. Le dernier train, qui partait encore il y a peu à 22h13, part aujourd'hui à 21h12. Et puis, bientôt... 18h54? Vous voyez vers où on va?sncb,train,ligne 130a,gare,charleroi-sud,thuin,lobbes,erquelinnes

Les quais des gares de la ligne n'ont jamais été rehaussés. La desserte de Jeumont, par-delà la frontière française, a été supprimée. Rien, absolument rien, n'a été fait, ces dernières années, pour promouvoir, dans les gares du Royaume, le charme de la région. Alors, on pourra me parler de la réalité des chiffres, de la non-rentabilité d'une ligne mineure - la 130a - on ne me fera pas oublier que ce sont les petits ruisseaux qui font les grandes rivières. En diminuant l'offre sur les petites lignes, on diminue la fréquentation des grandes lignes. C'est un axiome.

Venez à Thuin le matin, à 6h25 ou à 7h25, regarder l'automotrice bondée s'éloigner vers Hourpes. Attendez le coup de sifflet à Charleroi-Sud le soir, à 19h21, et comptez les voyageurs, travailleurs, étudiants ou simples passagers du temps. Et dites-moi comment se calcule la rentabilité d'une ligne, sachant que ce sont autant d'usagers qui poursuivent à grands frais, leur voyage vers Mons, Namur, Ottignies ou Bruxelles...

sncb,train,ligne 130a,gare,charleroi-sud,thuin,lobbes,erquelinnes

* * *

18h54, un jeudi brumeux de décembre 2014. Ce n'est plus une automotrice mais un autorail qui me ramènera chez moi. Je n'aurai pas fait mes heures au bureau, ou à peine. Je sais déjà qu'il y aura bientôt moins de navetteurs dans ce dernier train du jour qu'il n'y en a aujourd'hui dans l'avant-avant-dernier train du jour. Des trains diesel sur une ligne électrifiée: si ce n'est là la décadence... en attendant la fin?

Contre-offensive il y aura. Pour mon malheur, pour notre malheur, il y aura bientôt des élections. Dissolution des chambres, gouvernement en affaires courantes et sans doute blocage dans la formation d'un nouvel exécutif... Au moment de déposer le bulletin dans l'urne, nous aurons peut-être à l'esprit l'une ou l'autre promesse d'un candidat en vue, comme celle de défendre et promouvoir les petites lignes de train. Un candidat qui, une fois élu, une fois les chambres recomposées, feindra l'ignorance, s'insurgera dans les média et constatera, comme moi, qu'on n'y peut plus rien.

Il est donc temps d'agir. Et d'espérer qu'il ne soit déjà trop tard pour empêcher le dernier train pour Erquelinnes de partir trop tôt. 

sncb,train,ligne 130a,gare,charleroi-sud,thuin,lobbes,erquelinnes

[ILLUSTRATIONS - :: de haut en bas :: 18h54? Sans autre commentaire :: L'automotrice 991 assurant un service Erquelinnes-Charleroi-Sud arrive voie 3 à Lobbes, un peu lamentablement, le 21 avril 2014. Depuis la fermeture du guichet de la gare en décembre 2013, des signaleurs veillent sur la salle d'attente en semaine et autorisent l'accès aux quais quelques minutes avant le départ des trains. Le week-end, cependant, il n'y a pas de personnel en gare. Comme il n'existe aucun passage au-dessus ou sous les voies, tous les trains traversant Lobbes passent voie 3, à vitesse très réduite. :: Un des nombreux avis de travaux sur les ouvrages d'art de la ligne 130A. :: La gare d'Erquelinnes, photographiée ici le 7 février 2014, a déjà perdu une partie de son faisceau marchandises, jadis bien gonflé et garni. :: Le 13 mars 2010, l'automotrice 760 quitte le point d'arrêt de Landelies sur la ligne 130A, en direction de Charleroi-Sud.]

 

 

26/04/2014

Avec insistance à Forest-Midi

forest-midi,vorst-zuid,train,gare,sncb,ligne 96

Parfois, les images ne parlent que des mois plus tard... Ce jour-là, je suis reparti de Forest-Midi avec la sensation terrible d'y être passé à côté de mon sujet. Pour qui connait l'endroit, ce n'est sans doute que normal, car que pourrait-on bien raconter qui ne soit brutal? Vaste et bruyant, voire même dangereux; austère et bétonné, voire même déprimant; le point d'arrêt a tout d'un purgatoire, si Bruxelles-Midi est l'enfer.

forest-midi,vorst-zuid,train,gare,sncb,ligne 96Pourtant, en me repassant les photos, j'y trouve une insistance, celle d'un souvenir gêné qui ne veut s'éteindre... A Forest-Midi, j'ai plaint les navetteurs, les voyageurs de toujours, qui ne trouvent sur les quais étroits aucun confort. Rares seront ceux, à la voie 1, qui passeront l'attente au sec si le train a du retard. De fait, ceux qui reviennent d'ailleurs tracent, se pressent, détalent sans même traîner le regard.

Et si justement c'était là, de ce mouvement précipité, à l'heure répété, qu'il fallait extraire l'essence du lieu, son mystère, sa vérité identitaire? On pourrait en effet se contenter du déboulé gracieux des Thalys et Eurostar et se dire qu'à Forest-Midi, tout est décidément, même délicieusement, éphémère. Mais une fois les trains partis, il reste, avec insistance, des voies au vent soumises et une gare vide, taguée, colmatée.

forest-midi,vorst-zuid,train,gare,sncb,ligne 96

forest-midi,vorst-zuid,train,gare,sncb,ligne 96Du train, à pleine vitesse, on la dirait, du reste, encastrée dans l'usine à voitures. Voilà un bien cruel paradoxe pour une gare qui a connu Forest boisée. Bâtie en 1862, elle appelle au classement mais d'aucuns, après l'avoir négligée, l'ont désormais oubliée. Alors, ne reste-t-il déjà plus que ces images, ces instantanés pluvieux, pour la faire vivre encore? Du train, à pleine tristesse, on prierait presque...

Parfois, pourtant, il faut admettre la cause perdue. Et, justement, du reste, réserver aux objets du coeur une fin digne et un souvenir exalté des meilleurs moments. Ce jour-là, à Forest-Midi, je n'ai pas voulu regarder la mort en face. Le dos tourné, tout contre la gare, j'ai écouté ses râles résignés puis je me suis enfui. Aujourd'hui, je sais avec certitude que ce que je n'ai voulu y voir, c'est l'insistance avec laquelle viendra, un jour, ma propre fin.

 

forest-midi,vorst-zuid,train,gare,sncb,ligne 96

[ILLUSTRATIONS - Photos prises en gare de Forest-Midi le 7 février 2013.] 

09/04/2014

Jeu de lois à Enghien/Edingen

gare,train,sncb,enghien,ligne 94,ligne 123

gare,train,sncb,enghien,ligne 94,ligne 123De l'ombre à la lumière, je suis passé en gare d'Enghien, Edingen en flamand, d'abord sous la pluie, puis au soleil. Je me suis retranché dans un abri, voie 5, pour réfléchir aux lois du lieu et m'en inspirer. C'est que ce bourg, qui ne fait jamais la une, a valeur de symbole. Lançons-nous, à grands coups de dés, dans l'inventaire de ses valeurs, jadis évidentes, nettement moins depuis trente ans.

En un, il y a le respect de l'autre. Enghien, on l'oublierait presque, est une commune à facilités, avec un régime linguistique particulier dont elle s'accommode, malgré les coûts, dont elle fière, malgré les excités. J'aurais aimé prendre, il y a longtemps, un omnibus Piéton-Gand et basculer ici, à cheval sur la frontière en pointillés, de la Wallonie à la Flandre. La gare est belge avant tout et le dit.

En deux, il y a l'abnégation. Toute propre, la gare rappelle, comme la ville, comme ses jardins d'Arenberg, qu'on ne survit pas à l'Histoire sans le sacrifice de soi. J'ai trouvé les voyageurs d'Enghien modestes, presque transparents, et ils semblaient l'assumer. Ce n'était peut-être qu'une chimère, mais dans ce monde aux selfies glorifiés, cela m'a fait du bien. Double six donc pour moi qui, comme la gare, préfère l'effacement.

gare,train,sncb,enghien,ligne 94,ligne 123

gare,train,sncb,enghien,ligne 94,ligne 123En trois, pourtant, il y a la persévérance. Qu'on aille à Mouscron ou à Grammont, sur les quais, les échanges sont fluides et les rapports détendus. Dans cette gare horizontale, le guichet reste ouvert et les trains nombreux. Certes, on ne part plus pour Saintes ou Grandchamps, ni pour aucune autre destination locale. Mais Enghien a l'effort constant, même sur longues distances. Elle saute de case en case à travers le temps...

Dans l'abri, voie 5, j'ai médité puis j'ai décidé. Décidé d'écrire la joie du lieu et décrire son jeu de lois. Respect, abnégation, persévérance... Des valeurs ancestrales pour une cité médiévale dont la gare transpire la fierté. Ici, à Enghien, les dés ne sont pas pipés, et l'oie n'est pas celle qu'on croit. On va de l'avant, toujours de l'avant. Mais pour le savoir, il fallait basculer, reculer de plusieurs cases et rêver du temps des Piéton-Gand...

gare,train,sncb,enghien,ligne 94,ligne 123

[ILLUSTRATIONS - Photos prises en gare d'Enghien le 6 février 2014 et le 27 mars 2014.] 

31/03/2014

Lettre à Jo Cornu

sncb,gare,train,cornu

Cher Monsieur,

Je n'ai pas la prétention de vous apprendre votre métier. Non, et d'abord je devrais vous féliciter pour votre nomination à la tête de la SNCB. Ce n'est pas une mince affaire mais ça, vous le savez déjà. Puisque à votre façon vous voilà installé dans l'histoire de notre pays, permettez-moi de manifester ici une opinion citoyenne et quelques souhaits à votre encontre.

Depuis douze ans, je suis un navetteur, bien abonné chez vous, doublé d'un voyageur vorace et curieux. Lors de mes parcours quotidiens entre Lobbes et Bruxelles, j'examine l'histoire de nos chemins de fer; je lis les rapports annuels et les revues internes de votre société. Je sais donc, et je veux l'affirmer, que le voyageur n'a JAMAIS été le plus grand souci de la SNCB. Cela peut sembler paradoxal, surtout dans ce monde de services, mais il en va ainsi. Cela me rend moins naïf et à la fois plus tolérant. Tout bien considéré, je comprends les retards et, même si je les regrette, j'avoue les accepter.

Je décèle chez vous à l'instant une volonté de bien faire. L'idée de rendre nos gares et nos trains mieux connectés démontre une certaine préoccupation des gens qui animent votre réseau du matin au soir. Oui, nous les voyageurs qui par nos humeurs orageuses vous forçons à tenter de nous proposer un service public répondant aux meilleures exigences d'un modèle économique favorisant outrancièrement le privé. Sur ces bonnes intentions, je vous demande d'envisager ce qui suit.

Pour commencer, soutenez la cause d'une plus grande justice fiscale. Il n'est plus concevable, aujourd'hui, que nos états, nos services au public et donc nos chemins de fer soient spoliés de milliards d'euros par de grands groupes privés maquillant leurs revenus et profits. Ajoutez donc votre voix à celles qui disent que ça ne peut plus continuer de la sorte. Pour vous, pour nous, c'est du win-win.

Ensuite, veillez à organiser le travail de vos collaborateurs de telle sorte à ce qu'ils soient fiers d'oeuvrer à vos côtés. Montrez-vous décisif mais surtout très humain. C'est à celle seule condition que vous vous ménagerez le temps, indispensable selon moi, de partir de temps à autres sur le terrain à l'écoute de vos employés et à la rencontre des voyageurs et de leurs représentants. A bien y regarder, tous veulent vous aider dans votre tâche, et il faut le souligner.

Surtout, méfiez-vous des rouages salis de la politique, des luttes d'influence, des copinages malsains, et ne faites confiance qu'en vos idées propres. Soyez vous-même, ne lâchez rien. Méfiez-vous des media et des mielleux. Faites pour le mieux du plus grand nombre et même des autres. Et surtout, souvenez-vous, je suis là, nous sommes là, pour vous dire comment sont les choses réellement.

Cher Monsieur, je ne vous enverrai pas cette lettre car je crains bien qu'elle ne vous parvienne jamais. Il en va ainsi aujourd'hui. Alors, je la laisserai ici le temps qu'il faudra, dans le domaine public, devant vous qui serez jugé, trop tôt déjà, sur le succès ou l'échec du nouveau plan de transport. En vous exhortant à écouter vos clients, je vous prie d'agréer, cher Monsieur, mes salutations les plus cordiales.

sncb,gare,train,cornu

23:46 Publié dans caténerfs | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : sncb, gare, train, cornu