Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

23/11/2010

Fenêtre sur Cour

Cour-sur-Heure1.JPG
Cour-sur-Heure2.JPGSur la ligne 132 (Charleroi-Mariembourg), la gare de Cour-sur-Heure court après l'éternité. Etrange ambition de la pierre, qui n'a cure des chiffres ou de la raison. Car Cour est une gare de village, en zone rurale, où pierres et terres font encore la fierté des habitants. Revenez dans cent ans: elle se tiendra toujours, même sans rails, en puisant, dans l'Eau d'Heure qui coule, son aura.

Ceci n'est qu'une fenêtre sur Cour, pas un panorama. Il faut y vivre pour prétendre à plus, et la voir, à toute heure, sous des éclairages différents. Le passant étranger, passager du temps, n'y verra qu'une seule image, un instantané trompeur sous le soleil ou sous le vent. Le chasseur d'images, qui croyait prendre, est pris. Chaque cliché est à refaire, hier comme demain.

Cour-sur-Heure3.JPG
Ceci n'est qu'une fenêtre sur Cour, une lucarne sur un présent si ténu. Insaisissable bâtisse, cette gare de Cour a la pierre qui change, au fil de l'Heure, tel un caméléon. Telle est l'oeuvre des sarments, tantôt verts, tantôt rouges, qui l'habillent et lui font chanter l'air des saisons, qui grimpent et se tortillent au rythme des lendemains. La gare de Cour a la pierre qui file à travers le temps.

Cour-sur-Heure4.JPGSur la ligne 132, les gares de Cour-sur-Heure, de Walcourt et de Mariembourg sont uniques et dignes de l'éternité. Parce qu'elle prend moins de place, Cour cèdera moins vite face aux programmes aveugles de l'homme. Parce qu'elle vit parmi les vivaces, Cour pâtira moins vite de l'étranglement. Revenez dans cent ans et dites-moi si la nature a gardé ses droits.

Il faudrait la classer, vite, avant que la bête n'écrase ce qu'elle a semé. Etrange ambition de l'homme, qui passe sa vie à reconstruire. Car Cour est un édifice précieux, un souvenir d'époque auquel on ne devrait toucher sans doigté. Il faudrait le classer, vite, avant que les machines n'en aient raison. Habitants, tenez bon! Et puisez abondamment, dans l'Eau d'Heure qui coule et les tiges qui grimpent, la force de résister.

Ceci n'était qu'une fenêtre sur Cour, une lucarne, un tout petit oculus sur un lieu étonnant...

Cour-sur-Heure5.JPG

[Illustrations - Cinq vues de la gare de Cour-sur-Heure, sur la ligne 132 (Charleroi-Mariembourg). Les deux premières photos ont été prises le 25 septembre 2009, les deux suivantes le 24 juillet 2010 et la dernière le 6 novembre 2010.]

01/01/2010

Meilleurs voeux d'égarements

Adieu 2009, bonjour 2010.Meilleurs_voeux1.JPG

A vous qui me lisez, qui que vous soyiez, je vous présente mes meilleurs voeux d'égarements pour l'an neuf (dix, en fait). Que vous aimiez les gares ou pas, laissez-vous porter bien loin... Loin de tout ce qu'on vous dit, loin de tout ce qu'on vous montre. Loin des crises, de la peur, de ce monde qui a mal tourné. Sortez de vos murs et de vos écrans, par neige ou par vent, et marchez bien loin, loin de tout. Ce ne sera pas une fuite. Juste un bon remède pour une santé de fer.

Adieu 2009 et les images d'un été radieux. Mais le souvenir reste. L'éblouissement à Dorinne-Durnal. L'émotion à Tertre. Le bonheur à Grupont. Le silence à Philippeville. L'ébullition à Courcelles. Et toutes ces gares dont je ne vous ai pas encore parlé - Quévy, Forrières, Amay. Theux, Marche-les-Dames, Godarville - et la liste est encore longue. En 2009, de clocher en clocher j'ai été, du petit matin à la tombée de la nuit.

Meilleurs_voeux2.JPG

Et en 2010, de clocher en clocher j'irai, à la rencontre d'autres lieux et d'autres visages, d'autres cieux et d'autres villages. C'est vous, c'est toi peut-être, que sur un quai je rencontrerai, au hasard d'un moment d'égarement. C'est comme la vie nous mènera, au fil des lignes. Et si tu veux savoir où j'irai, demande! J'arriverai à Jeumont et je sens Naninne et Haversin pour l'été. Je toucherai encore les frontières; les Flandres ne sont pas bien loin!

A vous qui me lisez, à toi qui me lis: Meilleurs Voeux d'égarements pour l'an dix. Soyez loin de tout, de temps en temps. Cela fait du bien.

Meilleurs_voeux3.JPG

(Illustrations: en haut, vue intérieure de la gare de Forrières, sur la ligne Namur-Luxembourg, le 5 août 2009. Au milieu, une autre gare dont je ne vous ai pas encore parlé, celle d'Amay, entre Namur et Liège, le 27 août 2009. En bas, heureux hasard que le passage non-anticipé de matériel antique passant en gare de Cour-sur-Heure le 25 septembre 2009 pour se rendre au Festival de la vapeur du Chemin de fer des trois vallées à Mariembourg.)