Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

17/06/2016

Petits mirages à Forrières

forrières,ligne 162,gare,sncb

forrières,ligne 162,gare,sncbUne vieille gare de pierres baignant sous le soleil, à peine drapée de nuages, dans un vallon de l’Ardenne. Elle se dresse, digne et sereine, le long des rails d’un village très sage, qui parait éternel. Elle respire, imperméable au temps qui coule et la lisse, et me promet une idylle tout en lumière, tout en sourire.

Ébloui en descendant du train, je n’ai pas de suite compris que je répétais la même erreur. Celle d’arriver dans l’après-midi, au moment où, je ne sais par quel mystère, les correspondances faiblissent déjà et menacent mon retour aux pénates. Chaque fois, donc, les minutes s’égrènent vite et je ne peux saisir, avec amnésie, que les mêmes images timides.

forrières,ligne 162,gare,sncb

forrières,ligne 162,gare,sncbLe soir, je me dis avec regret, mais aussi avec admiration, que Forrières doit avoir ses façons, ses secrets ancestraux qui la protègent et la dérobent aux regards indiscrets. Facétieuse, la gare sait se cacher derrière une forêt de piquets, dans la profondeur du champ caténaire, pour bloquer les angles. Et elle joue avec le temps, que je n’ai pas, pour me remballer chez moi.

Tenez, je n’ai jamais pu y photographier le moindre train... Le seul qui vient est celui qui m’emmène déjà vers Jemelle et sa grande gare, qui donnait naguère un emploi abondant. Je ne peux donc que rêver, en noir et blanc, des scènes d’antan, des retours chaque soir à Forrières d’une petite foule de cheminots bâillant, saluant bien bas Monsieur le Chef de gare au grade bienveillant mais sévère.

Un jour, si tout va bien, je viendrai au matin. Je la cueillerai à froid, sous la brume peut-être. Je me soumettrai, si elle l’accepte, aux devoirs de la mémoire. Me laissera-t-elle parler à ses habitants autour d’un thé, en regardant passer les trains ? Impossible à dire. Peut-être serai-je condamné, une fois encore, à revivre de petits mirages à Forrières…

forrières,ligne 162,gare,sncb

[ILLUSTRATIONS - Photos prises en gare de Forrières le 5 août 2009 (1-2-3) et le 21 avril 2016 (4-5). On notera, en comparant les deux époques, que l'annexe située à gauche du bâtiment voyageurs côté rue a disparu...]

01/01/2010

Meilleurs voeux d'égarements

Adieu 2009, bonjour 2010.Meilleurs_voeux1.JPG

A vous qui me lisez, qui que vous soyiez, je vous présente mes meilleurs voeux d'égarements pour l'an neuf (dix, en fait). Que vous aimiez les gares ou pas, laissez-vous porter bien loin... Loin de tout ce qu'on vous dit, loin de tout ce qu'on vous montre. Loin des crises, de la peur, de ce monde qui a mal tourné. Sortez de vos murs et de vos écrans, par neige ou par vent, et marchez bien loin, loin de tout. Ce ne sera pas une fuite. Juste un bon remède pour une santé de fer.

Adieu 2009 et les images d'un été radieux. Mais le souvenir reste. L'éblouissement à Dorinne-Durnal. L'émotion à Tertre. Le bonheur à Grupont. Le silence à Philippeville. L'ébullition à Courcelles. Et toutes ces gares dont je ne vous ai pas encore parlé - Quévy, Forrières, Amay. Theux, Marche-les-Dames, Godarville - et la liste est encore longue. En 2009, de clocher en clocher j'ai été, du petit matin à la tombée de la nuit.

Meilleurs_voeux2.JPG

Et en 2010, de clocher en clocher j'irai, à la rencontre d'autres lieux et d'autres visages, d'autres cieux et d'autres villages. C'est vous, c'est toi peut-être, que sur un quai je rencontrerai, au hasard d'un moment d'égarement. C'est comme la vie nous mènera, au fil des lignes. Et si tu veux savoir où j'irai, demande! J'arriverai à Jeumont et je sens Naninne et Haversin pour l'été. Je toucherai encore les frontières; les Flandres ne sont pas bien loin!

A vous qui me lisez, à toi qui me lis: Meilleurs Voeux d'égarements pour l'an dix. Soyez loin de tout, de temps en temps. Cela fait du bien.

Meilleurs_voeux3.JPG

(Illustrations: en haut, vue intérieure de la gare de Forrières, sur la ligne Namur-Luxembourg, le 5 août 2009. Au milieu, une autre gare dont je ne vous ai pas encore parlé, celle d'Amay, entre Namur et Liège, le 27 août 2009. En bas, heureux hasard que le passage non-anticipé de matériel antique passant en gare de Cour-sur-Heure le 25 septembre 2009 pour se rendre au Festival de la vapeur du Chemin de fer des trois vallées à Mariembourg.)