Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

30/04/2015

Quand s'amorce la grève

sncb,grève,train,bruxelles-nord

Une nouvelle grève a paralysé le rail belge ce mercredi 22 avril. Comme souvent, elle a débuté à 22 heures la veille pour s'achever à 22 heures le jour-même. J'ai voulu me rendre compte de l'entrée en grève sur le terrain, à Bruxelles-Nord, et observer la façon dont la paralysie s'installe. J'ai donc pris place voie 12 à 22 heures précises, les sens en alerte.

Premier constat: à l'exception d'un homme modérément agité et d'une jeune femme très maquillée arpentant la voie 11, les usagers semblaient avoir assimilé l'idée qu'une fois l'heure fatidique arrivée, rien ne roulerait. En vérité, seuls les tableaux électroniques annonçant les départs ont entretenu l'illusion, vingt minutes durant, d'une normalité organisée en "trains au départ" et "trains en approche".

sncb,grève,train,bruxelles-nord

sncb,grève,train,bruxelles-nordEntre-temps, l'automotrice 804 est arrivée voie 12, prétendant assurer l’IC 2043 vers Nivelles et Charleroi-Sud, par ailleurs annoncé au départ. Mais j'ai vu le conducteur s'assurer de l'absence de voyageurs dans chaque compartiment avant d'éteindre les feux et de tout simplement quitter son train. L'automotrice, rouge de confusion, est restée inerte, sans doute garée jusqu'au lendemain.

A 22h07, une doublette de Desiro, avec une douzaine d'usagers à bord, est entrée voie 10. Il s'agissait du train L 1993 de 22h13 à destination de Nivelles. Puis, à 22h15, est arrivé voie 11, à contre-voie, l'IC 3443 vers La Louvière et Binche. Un coup de sifflet a fendu l'air de la gare assoupie, et ce dernier train est reparti, de façon un peu surprenante. Mais où est-il parti mourir?

A 22h20, aucun des trains en approche depuis de longues minutes n'avait approché, et plus aucun des trains au départ n'est parti. A 22h23, les trains annoncés sur les tableaux électroniques ont disparu en bloc. Alors je suis reparti, croisant encore dans le couloir sous les voies la douzaine de voyageurs frustrés de l'omnibus de Nivelles. La grève était lancée, et la gare est restée fermée le lendemain.

sncb,grève,train,bruxelles-nord