Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

12/09/2012

Des adieux ratés à Jeumont

sncb,gare,ligne 130a,trampoline,jeumont,suppression,avarie

sncb,gare,ligne 130a,trampoline,jeumont,suppression,avarieLa SNCB a décidé de supprimer, dès ce 10 septembre, tout trafic voyageurs entre Erquelinnes et Jeumont (F). Jusqu'ici, sept trains quotidiens franchissaient du lundi au vendredi la frontière dans chaque sens. La localité française n'était pas desservie le week-end. Les trajets sur la ligne 130a (Charleroi-Erquelinnes) étant assurés essentiellement par des automotrices classiques, l'incursion en France imposait l'usage de celles numérotées de 766 à 771, les seules encore équipées de la radio analogique.

Le tout dernier parcours vers Jeumont devait donc être le train 4768 de ce vendredi 7 septembre, avec départ de Charleroi-Sud à 18h12. Assez étonnamment (ou pas, selon certains...), l'employé au guichet à qui j'ai acheté l'onéreux billet Trampoline requis, ignorait la suppression des services vers Jeumont. Sans détours, notre conversation a porté sur l'avenir du groupe SNCB et des circulations ferroviaires dans la région.

sncb,gare,ligne 130a,trampoline,jeumont,suppression,avarie

Après avoir été découplée de la 770, l'automotrice 766 se présentait comme celle qui aurait l'honneur d'assurer ce trajet symbolique. Sur le quai, j'ai rigolé avec le conducteur et l'accompagnateur, notamment du fait que le train n'était pas décoré pour la circonstance, que ce petit événement n'attirait pas grand-monde, si ce n'est un Flamand qui attendait déjà à Jeumont.

sncb,gare,ligne 130a,trampoline,jeumont,suppression,avarieRemplie de travailleurs et d'étudiants achevant leur semaine, la 766 s'est élancée pile à l'heure dans l'indifférence générale. A Marchienne-Zône, elle a connu un problème de surchauffe, assez vite réglé. A Hourpes, en revanche, la traction est restée en rade pendant vingt minutes. Si l'automotrice a tout de même fini par redémarrer, mais à grand peine, elle a abandonné tout espoir de rallier Jeumont.

La 766 et ses voyageurs fâchés ont été reçus voie 3 à Lobbes, comble de l'infâmie, sans pouvoir aller plus loin. Après ce rendez-vous manqué avec l'histoire, elle est repartie assez penaudement vers Charleroi-Sud en service commercial (!), en assurant le train 4789, à savoir celui-là même qu'elle aurait dû assurer au départ de Jeumont. Dans son état, il y a fort à parier qu'elle a mis bien plus que les vingt minutes ordinaires pour rentrer à Charleroi, où l'attendait sans doute une révision. L'histoire retiendra donc que le tout dernier train pour Jeumont fut le 4767, parti de Charleroi à 17h14 avec l'automotrice 768...

sncb,gare,ligne 130a,trampoline,jeumont,suppression,avarie

20/09/2010

Le rail en fête à Erquelinnes

Rail_en_Fête_1.JPG

Rail_en_Fête_2.JPGCes 18 et 19 septembre, le Syndicat d'initiative et l'Administration communale d'Erquelinnes avaient mis sur pied "un voyage aux portes des souvenirs et aux grilles de la modernité". C'était là une occasion unique de mettre en valeur la riche histoire du chemin de fer dans la cité frontalière et à Jeumont, sa voisine et jumelle française. La voie 1, habituel point de départ des automotrices vers Charleroi, sur la ligne 130A, accueillait un cortège de véhicules anciens et nouveaux dépêchés par la SNCB et le PFT.

Dans l'ancienne halle à marchandises, les visiteurs s'arrêtaient devant des panneaux et plans retraçant l'évolution de la gare à travers les ans. Plus loin, ils pouvaient admirer une collection de képis anciens et de galons révélateurs des niveaux de hiérarchie des agents du rail d'autrefois. Leur attention se portait aussi sur la batterie de lanternes et d'éclairages anciens et sur l'outillage utilisé jadis par les agents de la voie, notamment une boulonneuse à moteur thermique qui impressionne toujours autant.

Rail_en_Fête_3.JPG

Mais la vedette incontestée de ces deux journées de fête, c'était bien la locmotive à vapeur 64.169 du PFT. Sous la marquise, à la voie 1, de nombreuses familles de la commune ou d'ailleurs attendaient leur tour pour visiter la cabine. Difficile de dire qui, du bambin émerveillé ou du grand-père aux yeux embués, était le plus ému! Petit à petit, les voyageurs s'installaient dans les antiques voitures de première classe, au confort inégalé, en changeant de places cinq fois pour être certains d'en garder un souvenir éternel.

Rail_en_Fête_4.JPGDiesel en tête, vapeur en queue, le départ était donné. A Solre-sur-Sambre, à Fontaine Valmont, les bonnes gens étaient sur le chemin ou au fond du jardin pour voir passer le vieux train. Il semblait même que certaines, mues par un impératif nostalgique, étaient présentes à chaque passage! Ainsi donc, le long des rails à Labuissière, un vieil habitant racontait aux dames du coin qu'au luxe bien rustique d'un trajet assis, il préférait le plaisir des vibrations du quai lors des folles traversées à toute vapeur.

Dans le convoi d'un autre âge, le contrôleur, vêtu d'un uniforme des années 1950, partageait la joie et l'enthousiasme des voyageurs aux tenues bien modernes. Avant le rebroussement à Lobbes, il soulignait la ponctualité de la 6077, notant que, décidément, il n'y avait rien de plus fiable que la matériel d'antan. Et de fait, lors du retour à Erquelinnes, la vieille 64 tenait son horaire, en saluant, à grands coups de sifflet, toutes celles et ceux venus l'acclamer une fois encore.


Rail_en_Fête_5.JPG

Rail_en_Fête_6.JPG[Illustrations, de bas en haut - L'affiche de l'événement "Le Rail en Fête" les 18 et 19 septembre 2010 à Erquelinnes. Panneaux retraçant l'histoire de la gare et vitrines abritant une collection de képis. La 6077 tractait la rame au départ d'Erquelinnes en destination de Lobbes. Passage en gare de Labuissière du train désormais tracté par la 64.169. Le convoi stationne quelques instants à Lobbes avant de redémarrer vers Erquelinnes. Le train redémarre de Lobbes sous l'oeil bienveillant de la Collégiale Saint-Ursmer. Le contrôleur a donné le départ; la rame s'ébranle.]

[Voir également les articles sur ce blog concernant les gares d'Erquelinnes et Jeumont.]

Rail_en_Fête_7.JPG

 

29/05/2010

(F) Jeumont et je rentre

[Treizième et dernier article d'un parcours le long de la Sambre, le long de la ligne 130A, avec arrêts à Marchienne-Zone, Landelies, Hourpes, Thuin, Lobbes, Fontaine-Valmont, Labuissière, Solre-sur-Sambre, Erquelinnes Village et Erquelinnes. Mais parfois, les automotrices de la SNCB franchissent la frontière, juste un peu.]

Jeumont1.JPG

Jeumont2.JPGIl est étrange, le court parcours qui mène huit trains par jour d'Erquelinnes à Jeumont. Deux kilomètres de voies usées par les lourds convois de frêt, égrénées à faible allure par de rares voyageurs aux billets "Trampoline". Il est étrange, ce no man's land frontalier, macabre dans son silence et son abandon, qui fait hésiter. Deux kilomètres de voies au ballast noirci par le temps, la négligence des uns, l'indifférence des autres.

Un homme à moustache, au képi différent, m'interpelle en gare de Jeumont. Je décline mon objectif, lui ses consignes. Je pointe donc là où je peux, sur la première voie, où la vieille automotrice stationne encore, avant son retour chez nous.Jeumont3.JPG Je rêve d'un uniforme et d'un laisser-passer, dans cette ancienne gare frontière au faisceau rouillé. Je rêve d'une fenêtre sur le passé et d'une visite guidée de la douane et des guichets.

Je m'attarde encore dans la gare et ses alentours. Ce n'est pas l'heure du TER; les lieux sont donc déserts. Depuis 2007, la salle des pas perdus, dans laquelle on ne se perd plus, fait partie d'un centre artistique dédié au numérique. Je m'attarde encore dans la gare, la gorge nouée. Ce n'est pas l'heure du souper, mais il me faut rentrer. Un jour, c'est certain, à Jeumont en transit je viendrai, pour de nouvelles aventures vers le Nord et Calais.

Je m'éloigne, dans un mélange de rires et de larmes. De Charleroi-Sud à Jeumont en train je suis venu, pour vous montrer ce que j'y ai vu.Jeumont4.JPG J'en suis heureux, mais le train n'ira pas plus loin. Alors, c'est le long de la Sambre que je rentrerai, sans laisser-passer ni visite guidée. Il est étrange, ce chemin de fer et d'eau qui mène les hommes de pont en pont, de val en val, de ville en ville, par-delà l'horizon.

Je rentre à la maison en mesurant ce qui a changé le long des rails depuis mon passage. Les hommes bâtissent un hall omnisports à Erquelinnes. Ils rénovent enfin la vieille gare de Labuissière. Ils élaguent à Lobbes. Toujours rien à Thuin, mais ils reposent la voie côté nord dans le tunnel de Leernes. Ils ferraillent les 22 déclassées de la Zone à Marchienne. Je rentre à la maison en longeant les rails, de jour comme de nuit, par-delà l'horizon.

Labuissière5.JPG

[Illustrations - :tout en haut: Vue de la gare côté place, prise le 30 avril 2010. A gauche de l'image, on distingue l'entrée vers les guichets SNCF, qui se situaient jadis dans l'aile désormais garnie d'une superstructure en aluminium et en plexiglas. :en haut, à droite: Vue de l'autre côté de la place, le même jour. La partie de la gare à l'avant-plan accueille la Plateforme des arts et technologies numériques. Détonnante reconversion! :au centre, à gauche: A peine trois minutes après son arrivée en gare de Jeumont, le 30 avril 2010, l'automotrice 753 de la SNCB se prépare déjà à repartir vers Charleroi. :en bas, à droite: Vue latérale de la gare de Jeumont, toujours le 30 avril 2010. Le style de cartouche, dans lequel est inscrit le nom de la gare, est typique de l'architecture des gares de l'ancienne Compagnie du Nord (Français ou Belge). N'y a-t-il pas une soudaine ressemblance avec la face latérale de la gare de Quévy? :tout en bas: en rentrant chez moi, à l'issue de ces treize articles sur la ligne 130A, je constate, le 24 avril 2010, que l'ancienne gare de Labuissière est en travaux, sans doute en vue d'en faire une habitation privée salubre.]

16/11/2009

Le long de la Sambre

Le moment est venu de partir à la rencontre de la ligne 130A et de vous emmener en quelque sorte chez moi. Voilà déjà un an que l'homme déraciné que je suis a planté son drapeau à Lobbes, le long de la Sambre, le long des rails. Mais en voilà déjà sept que j'existe un peu, en photos, entre Charleroi et Jeumont. Timide, verte, creusée, internationale: au fond, me ressemblerait-elle un peu, cette ligne 130A? La tâche sera ingrate. Il me faudra choisir juste, parmi des milliers d'images et des centaines de souvenirs. Je mettrai du fer et des pierres. Mais y aura-t-il assez d'eau? Ce sera à vous de me le dire.

L130A_4.JPG

C'est que, voyez-vous, la 130A se joue de la Sambre, mieux encore que ne le fait la 130 (Charleroi-Namur). Tantôt à gauche, tantôt à droite, parfois en-dessous, la Sambre s'en accomode fort bien. D'écluses en méandres, elle s'attendrit, comme une maman endimanchée, des longs défoulés fougueux des petits serpents de fer. Prenez le RAVeL qui la longe et vous comprendrez.

L130A_3.JPGSi le temps m'en était donné, je fouillerais la riche histoire de la 130A. Car on sent qu'elle en a vécu, des choses! Alors, à défaut de temps, j'userai d'intuition et de ressenti, au long de trente kilomètres de voies, en m'arrêtant là où je peux. A défaut d'archives, j'userai de regards attentifs, le long de la Sambre, pour lire son avenir.

Presque exclusivement desservie par les vieilles automotrices doubles du dépôt de Charleroi, la 130A lance chaque matin des centaines de travailleurs et d'étudiants sur le chemin des devoirs. Avec une desserte horaire en semaine et bi-horaire le week-end, l'offre de transport semble adéquate. Mais, avec plus d'ambition mobilitaire, on pourrait renforcer les cadences et les correspondances le samedi et peut-être le dimanche.

Puisque le moment est venu, partons de Charleroi-Sud vers la France. Voie 10 et puis plein ouest. Dans les semaines à venir, nous nous arrêterons là où il faut, au lever du jour comme à la tombée de la nuit. A travers la Thudinie et puis le Val de Sambre, en saluant, un peu émus, l'Abbaye d'Aulne, les Jardins suspendus de Thuin et la collégiale Saint-Ursmer de Lobbes. Et nous franchirons la frontière, à pied s'il le faut, mais toujours le long des rails.

Prochain arrêt: Marchienne-Zone.

L130A_1.JPG

 (Illustrations: En haut, la ligne 130A comporte quelques belles courbes, comme celle-ci, à la sortie de la gare de Lobbes, en direction de la France. Photo du 25 octobre 2009. Au milieu, de nombreux ponts jalonnent la ligne 130A, comme celui-ci, au-dessus de la Sambre, à la sortie de la gare de Thuin, en direction de Charleroi. Photo du 22 avril 2005. En bas, la ligne 130A passe sous de nombreux nuages, comme ceux-ci, alors que veille la collégiale Saint-Ursmer de Lobbes. Photo du 7 juin 2009)