Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

30/10/2016

Buses et boulets à Obaix-Buzet

ligne 124,obaix-buzet,gare,train,sncb

Le point d’arrêt d’Obaix-Buzet, entre Nivelles et Luttre sur la ligne 124 (Bruxelles-Charleroi), mérite cet instant d’attention. Concédons d’emblée qu’il n’est pas le champion de l’esthétique : deux longs quais en béton, modernes et relevés, ponctuent à peine une longue ligne droite menant, par-delà le canal, aux vastes emprises du chemin de fer à Luttre-Pont-à-Celles. Froid mais fonctionnel, il permet à tout un lieu à la démographie explosive d’éviter, en semaine seulement, l’usage de la voiture.

ligne 124,obaix-buzet,gare,train,sncbLe quartier de la gare présente un habitat vieilli. Un couloir sous les voies, tagué et mal éclairé, a fait oublier le passage à niveau qui les coupait jadis, à cet endroit, bien perpendiculairement. Du côté est, la petite place qui borde la rue Del Bore rappelle que s’y dressait autrefois un bâtiment des recettes, une gare de l’Etat. A l’ouest, un petit sentier jouxte le quai de la voie 2, puis bifurque et grimpe à travers champ pour rejoindre la rue du Moulin à vent.

Lors de mes passages à la belle saison en 2016, un singulier salon avait été installé, sans doute par de jeunes riverains, dans un abri, voie 2. Je ne me suis jamais assis sur les vieilles chaises qui le composaient; je n’étais pas invité et c’était trop de luxe pour mon entreprise. J’étais venu observer, à Obaix-Buzet, la nouvelle cadence des trains. C’est que, jusqu’il y a peu, l’offre journalière de transport se limitait à une poignée de trains aux heures de pointes matinale et vespérale...

ligne 124,obaix-buzet,gare,train,sncb

Assis sur un bloc en béton, deux heures durant, j’ai regardé passer les trains. Un InterCity, puis un autre, ont fendu l’air sans même voir l’arrêt ; ces buses, lancées à 140 à l’heure, semblaient pressées d’arriver à Luttre ou à Nivelles. Puis il y eut, sur chaque voie, le freinage élégant d’une doublette ou triplette de Desiros, chargeant et déchargeant quelques villageois, assurant de curieux InterCity omnibus entre Charleroi et Brussels Airport-Zaventem, tels des boulets cabotant.

J’aurais aimé converser avec l’un ou l’autre navetteur y habitant, histoire de savoir pourquoi certains furent mécontents lorsqu’on passa à la desserte horaire. En parlant, on aurait regardé les InterCity cisailler l’air en se croisant. Dans le singulier salon, on aurait attendu les trains suivants en arrêtant le temps, avec abandon, en appréciant plus que de raison l’alternance entre buses et boulets à Obaix-Buzet…

ligne 124,obaix-buzet,gare,train,sncb

30/04/2016

Nuances de Roux

roux,gare,train,ligne 124,sncb

roux,gare,train,ligne 124,sncbPrendre racine sur les quais de Roux offre un moment singulier. Une gare a-t-elle jamais si bien porté son nom ? Déjà que parler de gare, c’est arrondir les angles, embellir le teint… car, en vérité, nous avons affaire à un point d’arrêt parmi les plus inquiétants. De gare, il n’y a plus qu’un large couloir sous les voies, ouvert aux vents, baigné d’urine et de slogans. Un cloaque pour beaucoup, et c’est vrai. Mais même si vous ne souhaitez le savoir, je dois vous dire qu’il y a en ces matières bien des nuances…

Si vous restez à quai, vous comprendrez vite que Roux sert de gosier à Monceau, le faisceau à cinq voies semblant opérer pour la Formation un premier tri. Si voie 4, voie 5, de longs IC filent vers Bruxelles ou Charleroi sans même cligner des yeux, leur puissance tout éphémère tranche avec la patience affichée par le petit convoi de fret, 77 en tête, qui, au feu vert, s’échappera du vaste gril au loin, passera voie 1 et s’en ira, l’air pataud, vers Manage et au-delà.

Dans le couloir, vous ne croiserez matin et soir qu’une poignée de navetteurs résignés et inquiets. Il faut reconnaître qu’ils seraient bien plus nombreux si la gare était un plateau éclairé, nettoyé, surveillé, serviable. Mais voilà : qui, en haut-lieu, ose encore s’attaquer aux ruines publiques, aux rouages grippés de l’Etat ? Image ou gloriole oblige, on prétend sans même calculer que le potentiel de Roux est nul, qu’il faudrait peut-être que le citoyen soit plus propre, que Charleroi, de toute façon, c’est la cata, bonsoir et basta…

roux,gare,train,ligne 124,sncb

roux,gare,train,ligne 124,sncbSur ses murs, Roux s’affiche anti-teshmi (1). Mais ce n’est que la marque de l’abandon et de la précarité qui s’est installée dans la région. Le tissu social s’est paupérisé. Des jeunes se sont égarés, des sans-papiers aussi. Le travail est trop rare, le commerce local ne résiste pas. L’oisiveté favorise les tentations… Et donc, en face de la gare, le supermarché semble être devenu l’endroit branché du coin. N’oublions pas que les inégalités freinent la croissance et qu’ici, en tout cas, le monde aurait pu mieux tourner.

En entrant sous l’ancienne gare désormais faite de logements, je me suis demandé quelle était la couleur de Roux. Ocre ? Rouge ? Rouille ? Sous les voies, une flaque aux reflets cuivrés délivrait une odeur fétide. Un autre jeune au regard éteint venait-il de se soulager ? Je me suis dit que, dans un monde toujours plus intolérant, ceux qui jugent tout le temps feraient bien de se souvenir que la roue tourne et qu’elle ne rouille jamais vraiment. Avec bienveillance, je suis donc resté des heures en gare à saluer des inconnus, à espérer qu’ils y voient, comme moi, plusieurs nuances de Roux.

roux,gare,train,ligne 124,sncb

(1)   Anti-policiers

[ILLUSTRATIONS - 1. La gare de Roux, côté rue, le 7 avril 2013; 2. L'escalier du quai entre les voies 3 et 4, le 28 septembre 2015; 3. Sur cette vue prise le 4 mars 2016, la voie 5 à Roux est hors service en raison de travaux, alors qu'on aperçoit dans le fond une longue rangée de wagons garés à Monceau; 4. La gare de Roux vue de la voie 5, le 28 septembre 2015; 5. Le 3 janvier 2014, une rame de voitures M6 assurant un IC à destination de Charleroi-Sud traverse la gare de Roux et s'apprête à croiser une consœur filant vers Nivelles et Bruxelles.]  

23/11/2014

Croisements à Baulers

ligne 124,sncb,gare,train,baulers,ligne 141

ligne 124,sncb,gare,train,baulers,ligne 141L'ancienne gare de Baulers poursuit son agonie vingt ans après l'arrêt du dernier train. Elle demeure le long des rails, impuissante devant le passage insistant des convois quittant Nivelles pour Bruxelles, ou se destinant à Charleroi. Ils ne la frôlent même pas. Lents mais déterminés, ils la saluent de loin, ignorants de son prestige et des croisements d'autrefois.

Autrefois donc, croisait ici la ligne 141 qui reliait Court-Saint-Etienne à Manage, une ligne regrettée. Les gens d'Arquennes remontaient vers Baulers pour se rendre à la capitale... Et les locomotives blinquantes de La Brugeoise et Nivelles s'en allaient rejoindre leurs consœurs dans un rodage émouvant aiguillé par Baulers... 

ligne 124,sncb,gare,train,baulers,ligne 141

Baulers, commune agricole, distribuait les trains vers Nivelles et ses deux gares. L'ancien block 10, démoli en 2012, rappelait par sa seule stature l'importance ferroviaire du lieu. Il veillait à sa façon sur les voyages de Genappe à Seneffe par Nivelles-Nord, de Braine-l'Alleud à Luttre par Nivelles-Est. Dans l'ancien bâtiment des recettes, aujourd'hui, les seules impressions sont artisanales.

ligne 124,sncb,gare,train,baulers,ligne 141A Baulers, en fait, les seules impressions sur les rails sont celles d'engins trop modernes, trop lisses. Sous les voies, dans le couloir désormais hanté, coule un filet d'eau noire. On n'y croise plus guère qu'une âme apeurée, éloignée de tout clocher, et la mort qui rôde. Alors, sauvons-nous encore le long des vieux ateliers, vers l'est et ses rails regrettés, humer l'air des champs.

Et revenons à Baulers et sa gare dépassée, avec l'espoir d'un renouveau. Non loin s'est ouvert un chantier démesuré, où l'on bâtit des villas à tours de bras. Il y aura de quoi alimenter le RER, ici, s'il arrive jamais. Et relier à nouveau Nivelles à Ottignies par le rail? Et assister un jour, sur le quai fraîchement repavé, à de nouveaux échanges de voyageurs, en croisement à Baulers?

ligne 124,sncb,gare,train,baulers,ligne 141

[ILLUSTRATIONS - Photos prises en gare de Baulers le 20 août 2012 et le 30 octobre 2014, sauf évidemment la grande photo au centre qui a été prise le 17 février 2007, alors que l'imposant block 10 dominait encore les lieux...]

22/08/2014

Une gare grise pour Braine-l'Alleud

Braine-l'Alleud1.JPGgare,train,sncb,ligne 124Elles sont rares, les gares que je n'arrive pas à aimer. La plupart s'offrent à moi sans trop poser de questions. Il y en a d'autres qu'à force, je parviens à saisir et à mettre en perspective. Parmi les irréductibles, qui me laissent plutôt froid, figure la gare de Braine-l'Alleud. Ce n'est peut-être pas de sa faute, mais nous ne nous entendons décidément pas.

Bien sûr, ses abords sont un chantier permanent depuis de longs mois, en attendant trop patiemment le RER. On lui a enlevé des voies et donné de nouveaux ponts. On a bétonné la tranché d'une part, le remblai de l'autre. Mais, pour tout vous dire, j'espère que ce béton l'embellira. Car oui, avec elle, j'en suis arrivé là. On ne peut forcer l'amour, n'est-ce pas?

gare,train,sncb,ligne 124

gare,train,sncb,ligne 124La gare de Braine-l'Alleud est certes mal foutue. Difficile de trouver un point de vue qui l'honore dans cette forêt de piquets. C'est à croire que les caténaires ont été placées à dessein, pour m'éloigner. Il y pleut trop souvent et les trains semblent s'arrêter à contrecœur. Mais où est donc son charme si elle ne cherche qu'à se dérober? Vilaine et farouche donc?

J'ai tout essayé, même la douche froide et la grêle. J'ai espéré sous le soleil, mais je n'ai trouvé qu'une gare coincée, mal dans son quartier. L'automobile la serre de toutes parts, c'est un fait. Mais elle étouffe aussi de l'intérieur car les Brainois qui la côtoient ne l'aiment pas. Regardez bien, même le dimanche, leur démarche et leur mine renfrognée.

En fin de compte, ce sont ses couleurs qui me dérangent le plus. Elles me démangent parce qu'elles ne sont en rien assorties. Le bleu agressif plombe plus qu'il ne souligne ce rose infiniment pâle, qui n'est qu'un blanc mal cassé. La gare de Braine-l'Alleud, où rien ne tranche après la tranchée, attend sa dalle et plus de béton. Ce sera tellement mieux ainsi. Une gare grise qu'on pourra fleurir à foison...

gare,train,sncb,ligne 124

[ILLUSTRATIONS - Un mélange de photos prises le 2 septembre 2008 et le 11 août 2014. Les trois photos du centre illustrent l'importance du chantier RER à Braine-l'Alleud. C'est l'occasion de rappeler qu'il est en cours depuis avril 2007 et qu'il n'est pas encore achevé. Ceux qui connaissent l'endroit noteront sur la grande photo au centre, prise depuis le pont de la rue Saint-Sébastien, à quel point il a déjà changé: un mur planté remplace désormais à droite la voie de garage et le vieil édicule qu'elle bordait, tandis qu'une nouvelle voirie a fait son apparition à gauche.]

28/08/2013

Voie 5 à Marchienne-Etat

sncb,train,gare,ligne 124,ligne 112,marchienne-au-pont

sncb,train,gare,ligne 124,ligne 112,marchienne-au-pontOfficiellement, il n'y a pas de voie 5 en gare de Marchienne-au-Pont. Les trains de voyageurs comme de marchandises évoluent sur les voies 1 à 4 qui, en franchissant la route de Mons, mènent à Charleroi-Sud. La voie en cul-de-sac, qui ne franchit rien et partage le quai de la voie 4, ne peut être que la voie 5. Hormis de rares wagons chargés de traverses, rien n'y vient et rien n'en repart.

A-t-on jamais embarqué voie 5 à Marchienne-Etat, comme on l'appelait autrefois? Ca me tracasse; il faut que je sache. Ou n'est-elle qu'un mouroir inusité du faisceau Groupe Nord de Monceau? Noyée de soleil comme elle l'était ce dimanche-là, en fin d'après-midi, je lui ai imaginé un passé prestigieux. Celui d'un terminus, d'une tête de ligne vers Ottignies via Baulers.

Ma première visite en gare, il y a une dizaine d'années, m'avait secoué. Dans un abri glauque, voie 3, deux paumés s'étaient piqué à la vue de tous. La réputation du lieu était celle d'un coupe-gorge, d'un cloaque hanté par les désoeuvrés et traversé, à grands pas et sans mot piper, par les navetteurs et les voyageurs les plus improbables.

sncb,train,gare,ligne 124,ligne 112,marchienne-au-pont

sncb,train,gare,ligne 124,ligne 112,marchienne-au-pont

C'est dire s'il m'a fallu du temps pour me l'approprier et oser la visiter à toute heure du jour ou de la nuit. Je me suis forcé; j'ai pris sur moi. J'ai appris les codes et le respect de toute chose. J'ai accepté la saleté, la merde, l'envers des choses. Peu à peu, elle m'a rendu curieux et j'ai pris confiance. Je l'ai photographiée et là, je l'aime.

Je l'aime surtout voie 5, là où rien ne vient. Celle où, dos aux crises, je peux m'échapper en l'assumant. Celle où, face à moi-même, je peux rêver de trains impossibles, de voyages décousus, toutes vapeurs hurlantes, mais avec rebroussements. Cette voie 5, à Marchienne-Etat, que personne ou presque ne connaît, qui est maintenant à moi.

sncb,train,gare,ligne 124,ligne 112,marchienne-au-pont

[ILLUSTRATIONS - Photos prises en gare de Marchienne-au-Pont le 5 mai 2013, sauf la grande du milieu prise le 13 juillet 2013. Sur la photo du haut, on voit qu'il existe un écart tel entre le quai et la voie qu'elle n'a sans doute jamais été la voie 5 de Marchienne-au-Pont. Ceci dit, quand on embarque ou débarque voie 1 en bout de train, il faut presque faire le grand écart...]