Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

27/02/2013

Mesurette à Jemeppe-sur-Sambre

gare,jemeppe-sur-sambre,sncb,train,ligne 130,ligne 144

gare,jemeppe-sur-sambre,sncb,train,ligne 130,ligne 144J'hésite à vous parler de la gare de Jemeppe-sur-Sambre, de peur de ne pas vous en dire assez. J'ignore encore son histoire, mais cela viendra. En attendant, je peux vous en décrire les abords et aborder ses emprises sous un soleil absent, car je ne m'y rends que par temps gris. Ce n'est presque pas voulu; en fait, il faut parfois forcer le trait pour espérer agrandir le lieu commun.

Situons-la, si vous l'ignoriez, presque à cheval sur ce fameux sillon Sambre-et-Meuse des présentateurs météo. S'il n'y avait le vaste terrain occupé par les usines Solvay, elle aurait presque les pieds dans la Sambre. Or voilà donc qu'elle s'est mise, depuis longtemps déjà, au service de la chimie, lui assurant une main d'oeuvre et l'évacuation de ses produits gazeux.

gare,jemeppe-sur-sambre,sncb,train,ligne 130,ligne 144

gare,jemeppe-sur-sambre,sncb,train,ligne 130,ligne 144

gare,jemeppe-sur-sambre,sncb,train,ligne 130,ligne 144Si l'air y parait sain, la gare de Jemeppe-sur-Sambre, jusque dans ses quais courbés, semble comme voilée, péliculée d'un gris léger ou nappée d'un nuage presque incolore. Le soleil, même au zénith, y parait incongru, comme s'il troublait l'alchimie du lieu. J'ignore pourquoi, mais c'est comme ça. Ou est-ce parce que je n'ai pas encore apprivoisé cette clarté étrange, un peu glauque?

Le bâtiment voyageurs, parce qu'il faut en parler, est une relique un peu désolée d'une époque révolue, celle d'un âge d'or où la gare était la seule porte de sortie. Il faudrait l'astiquer vraiment pour lui rendre ses couleurs d'antan, mais c'est là une peine à laquelle plus personne ne voudrait s'astreindre. A défaut de luire, elle intéressera par son allure et son aura.

J'hésitais à vous parler de la gare de Jemeppe-sur-Sambre, de peur d'en peindre un tableau incomplet. Ce sera sans doute le cas tant que je n'aurai pas vu les cuves et les conduites sous un autre ciel. Je ne vous en ai pas donné la pleine mesure, tout au plus une mesurette, un éclat trop gris d'un endroit où, dirait-on, le soleil trouble l'ordre public.

gare,jemeppe-sur-sambre,sncb,train,ligne 130,ligne 144

[ILLUSTRATIONS - Photos prises en gare de Jemeppe-sur-Sambre le 12 novembre 2007 (tout en haut) et le 3 janvier 2013. Sur la photo tout en bas (ou, si vous préférez, celle juste au-dessus de cette légende!), on distingue à gauche la ligne 144 vers Gembloux et à droite la ligne 130 vers Namur.]

23/09/2011

Le temps d'un billet cadeau

sncb,gare,jemappe,geraardsbergen,grammont,zottegem,burst,gembloux,ligne 97,ligne 90,ligne 122,ligne 89,ligne 82,ligne 161,ligne 144,train

Il n'était pas très beau, le billet cadeau que j'avais reçu, comme tant d'autres abonnés lésés par les retards à répétition du printemps. Son air anodin devait-il pousser à n'en faire qu'un usage modéré, tel un présent qu'on offre parce qu'il le faut bien? Moi, en tout cas, j'avais décidé de l'utiliser à fond. Et donc j'ai voyagé onze heures durant dans onze trains différents, en première classe encore bien!

sncb,gare,jemappe,geraardsbergen,grammont,zottegem,burst,gembloux,ligne 97,ligne 90,ligne 122,ligne 89,ligne 82,ligne 161,ligne 144,trainSésame en main, je suis d'abord parti à Jemappes afin d'inspecter sa gare monumentale, depuis trop longtemps fermée. Je l'ai trouvée plus belle de loin, là où pourtant ça sent les égoûts à plein nez, quarante-huit minutes durant, sous le regard un peu méfiant des pandores et des passants somnolants. Faudra donc que je revienne avec un meilleur équipement, un après-midi d'hiver, en me donnant plus de temps.

Pour l'étape suivante, j'ai rebroussé un peu avant de partir, en mode L, vers Grammont (Geraardsbergen) par la ligne 90 et ses gares évanouies. A destination m'attendait une gare verte, basse mais fière, sobre mais joyeuse, où chaque homme, chaque chose semblait avoir sa place, jusqu'au dernier autorail garé. Plutôt que faire le Mur, j'y ai flâné, autour et dedans, sans voir passer le temps.

sncb,gare,jemappe,geraardsbergen,grammont,zottegem,burst,gembloux,ligne 97,ligne 90,ligne 122,ligne 89,ligne 82,ligne 161,ligne 144,train

De Grammont, il n'y a pas un quart d'heure de train jusqu'à Zottegem, une cité flandrienne proprette, bourgeoise, dynamique, située à la croisée des lignes 89 et 122. Je n'ai pu dompter sa vaste gare à l'ancienne, ni le contraste imposé par un bâtiment voyageurs plus récent rythmé par les répliques entre engins diesel et électriques. Les premières rencontres, ça se rate de temps en temps.

sncb,gare,jemappe,geraardsbergen,grammont,zottegem,burst,gembloux,ligne 97,ligne 90,ligne 122,ligne 89,ligne 82,ligne 161,ligne 144,train

Pas dépité pour autant, j'ai repris mon chemin avec comme but avoué la gare de Burst. J'ai presté un service minimum dans cette station étrange et assoupie, cet été, par la suspension du trafic sur la ligne 82. Alors, je me suis promené par les ruelles et servitudes, entre champs et vergers, à regarder les pommes rougir sous un soleil rageur. Puis, soudain alarmé, j'ai cavalé pour atteindre le quai à temps.

sncb,gare,jemappe,geraardsbergen,grammont,zottegem,burst,gembloux,ligne 97,ligne 90,ligne 122,ligne 89,ligne 82,ligne 161,ligne 144,trainsncb,gare,jemappe,geraardsbergen,grammont,zottegem,burst,gembloux,ligne 97,ligne 90,ligne 122,ligne 89,ligne 82,ligne 161,ligne 144,trainLa dernière cible du jour était Gembloux et sa nouvelle gare. En basculant par Bruxelles, en revenant vers le sud, j'ai tenté d'imaginer à quoi elle pourrait ressembler. Mais c'est la même, ou presque, que celle d'Ottignies. Tiendrait-on enfin notre nouveau Type Etat belge? J'ai photographié un peu, erré un peu plus, puis je me suis assis dans un autre train, car j'y avais fait mon temps.

Le retour m'offrait une ultime première: un parcours de la ligne 144 (Gembloux-Jemeppe s/Sambre), veinule ankylosée du réseau, quoiqu'utile au frêt. J'ai pu la voir en long et en large grâce à la signalisation en panne et le trot imposé par l'impératif SF 0,5. La correspondance à Tamines était déjà partie, mais j'avais prévu large. Tant et si bien que je suis rentré chez moi dans les temps.

Mon safari terminé, je me suis refait le film de la journée et du magnifique voyage à travers les faubourgs de mon pays. Chers amis voyageurs, chers amis de la SNCB, j'en suis presque à souhaiter de nouveaux retards, de nouveaux pointages foireux, de nouveaux rendez-vous manqués pour me faire offrir à nouveau cinq gares pour le prix d'aucune. Peut-être devrais-je simplement écrire aux chemins de fer et demander, à titre médical, un autre billet cadeau...

[De Charleroi à Lobbes, en 11 heures et 6 minutes, avec un billet cadeau ayant permis de prendre les 11 trains suivants: (1) IRk 3807 Charleroi-Sud 08:27-Jemappes 09:06, (2) IRk 3831 Jemappes 09:54 Mons 09:58, (3) L 4181 Mons 10:37 Ath 11:11, (4) IRd 3281 Ath 11:21 Geraardsbergen 11:44, (5) L 1883 Geraardsbergen 12:57 Zottegem 13:11, (6) CR 2264 Zottegem 14:07 Burst 14h19, (7) CR 2265 Burst 15h20 Bruxelles-Midi 15h58, (8) ICM 2416 Bruxelles-Midi 16h03 Gembloux 16h57, (9) P 8693 Gembloux 18:04 Tamines 18:31+15', (10) ICD 940 Tamines 18h50+7' Charleroi-Sud 19h00+9', et (11) L 4769 Charleroi-Sud 19h12+2' Lobbes 19h33.]

[ILLUSTRATIONS: De haut en bas, les gares de Jemappes, Geraardsbergen (Grammont), Zottegem, Burst et Gembloux photographiées le 17 août 2011.]