Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

30/04/2016

Nuances de Roux

roux,gare,train,ligne 124,sncb

roux,gare,train,ligne 124,sncbPrendre racine sur les quais de Roux offre un moment singulier. Une gare a-t-elle jamais si bien porté son nom ? Déjà que parler de gare, c’est arrondir les angles, embellir le teint… car, en vérité, nous avons affaire à un point d’arrêt parmi les plus inquiétants. De gare, il n’y a plus qu’un large couloir sous les voies, ouvert aux vents, baigné d’urine et de slogans. Un cloaque pour beaucoup, et c’est vrai. Mais même si vous ne souhaitez le savoir, je dois vous dire qu’il y a en ces matières bien des nuances…

Si vous restez à quai, vous comprendrez vite que Roux sert de gosier à Monceau, le faisceau à cinq voies semblant opérer pour la Formation un premier tri. Si voie 4, voie 5, de longs IC filent vers Bruxelles ou Charleroi sans même cligner des yeux, leur puissance tout éphémère tranche avec la patience affichée par le petit convoi de fret, 77 en tête, qui, au feu vert, s’échappera du vaste gril au loin, passera voie 1 et s’en ira, l’air pataud, vers Manage et au-delà.

Dans le couloir, vous ne croiserez matin et soir qu’une poignée de navetteurs résignés et inquiets. Il faut reconnaître qu’ils seraient bien plus nombreux si la gare était un plateau éclairé, nettoyé, surveillé, serviable. Mais voilà : qui, en haut-lieu, ose encore s’attaquer aux ruines publiques, aux rouages grippés de l’Etat ? Image ou gloriole oblige, on prétend sans même calculer que le potentiel de Roux est nul, qu’il faudrait peut-être que le citoyen soit plus propre, que Charleroi, de toute façon, c’est la cata, bonsoir et basta…

roux,gare,train,ligne 124,sncb

roux,gare,train,ligne 124,sncbSur ses murs, Roux s’affiche anti-teshmi (1). Mais ce n’est que la marque de l’abandon et de la précarité qui s’est installée dans la région. Le tissu social s’est paupérisé. Des jeunes se sont égarés, des sans-papiers aussi. Le travail est trop rare, le commerce local ne résiste pas. L’oisiveté favorise les tentations… Et donc, en face de la gare, le supermarché semble être devenu l’endroit branché du coin. N’oublions pas que les inégalités freinent la croissance et qu’ici, en tout cas, le monde aurait pu mieux tourner.

En entrant sous l’ancienne gare désormais faite de logements, je me suis demandé quelle était la couleur de Roux. Ocre ? Rouge ? Rouille ? Sous les voies, une flaque aux reflets cuivrés délivrait une odeur fétide. Un autre jeune au regard éteint venait-il de se soulager ? Je me suis dit que, dans un monde toujours plus intolérant, ceux qui jugent tout le temps feraient bien de se souvenir que la roue tourne et qu’elle ne rouille jamais vraiment. Avec bienveillance, je suis donc resté des heures en gare à saluer des inconnus, à espérer qu’ils y voient, comme moi, plusieurs nuances de Roux.

roux,gare,train,ligne 124,sncb

(1)   Anti-policiers

[ILLUSTRATIONS - 1. La gare de Roux, côté rue, le 7 avril 2013; 2. L'escalier du quai entre les voies 3 et 4, le 28 septembre 2015; 3. Sur cette vue prise le 4 mars 2016, la voie 5 à Roux est hors service en raison de travaux, alors qu'on aperçoit dans le fond une longue rangée de wagons garés à Monceau; 4. La gare de Roux vue de la voie 5, le 28 septembre 2015; 5. Le 3 janvier 2014, une rame de voitures M6 assurant un IC à destination de Charleroi-Sud traverse la gare de Roux et s'apprête à croiser une consœur filant vers Nivelles et Bruxelles.]