Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

19/12/2010

Notre beau royaume raillé

Royaume2.JPG

Il était une fois, dans notre beau royaume, un autre jeudi en gare de Bruxelles-Midi. Une gare bien belge, bien de chez nous. C'était la plus grande gare au monde, une gare à cent voies, une gare à mille voies. Il y régnait un parfum rance, celui de la colère sourde et résignée de dizaines de milliers de voyageurs retardés jour et nuit. Il y régnait un grondement houleux, celui de marées humaines balladées d'un quai à l'autre en toute dernière minute.

"Attention, voie 145, changement de voie, le train IC à destination de Reims de 17h12 est annoncé voie 87, voie 87 au lieu de 145. Aandacht, spoor 145, spoor wijziging, de IC trein met bestemming..."

Royaume3.JPGSur le quai de la voie 145, la foule agacée éleva la voix. "Alors là, ils font fort!", "Ils se foutent de nos gueules ou quoi?", "Mais ils nous prennent pour qui, ces cons?", "Moi, c'est fini, demain, je reprends la voiture.". En attendant, il y avait urgence.Unie dans l'énervement, la foule se mit en branle en formant un rang compact, pressé, agité, qui se dirigea, à la vitesse des plus lents, vers les escaliers.

Cinquante-huit voies à couvrir en trois minutes, sous peine de rater le train et un retour à temps pour le foot ou le piano. Sportifs devant, seniors derrière, le cortège enragé s'élança dans le couloir sous les voies. Comme dans une course de demi-fond, les lièvres s'effacèrent devant les spécialistes du slalom. Seuls les deux cent dix premiers eurent leur train, les deux cent vingt suivants arrivant après la fermeture des portes.

Sur le quai de la voie 87, les deux tiers perdant dégainèrent leur téléphone portable, lançant des milliers d'applications et appelant à tout-va. "Dis, Mireille, j'ai encore raté le train.". "Je sais, chou, c'est comme tous les jours. Tu ne dois plus m'appeler pour ça. On se verra demain quand tu arrives.". Quelle chance il avait de l'avoir, Mireille! Car à gauche, à droite, des maris ennuyés tentaient en vain de persuader madame de rester au foyer. Tout ça pour trente aiguillages gelés.

Royaume1.JPG

Ce n'était pas mieux sur les autres quais. "Attention, voie 84, le train L vers Tubize via Braine l'Alleud de 17h33 ne circulera pas ce jour.". "Attention, voie 201, le train P vers Namur et Givet de 17h35 est annoncé avec un retard de deux heures quarante.". "Attention, voie 59, le train P vers Mons et Roisin-Autreppe de 17h41 est annoncé voie 41, voie 41 au lieu de 59. En raison d'une avarie à la motrice et d'une grève d'une partie du personnel de la SNCR, la composition de ce train est limitée à une seule voiture et ce train ne circulera pas au-delà de Forest-Midi. Veuillez nous excuser pour ces désagréments.".

Royaume4.JPGIl en allait ainsi chaque jour, à toute heure, même à midi, dans la grande gare de Bruxelles. Devant les caméras, les ministres s'en émeuvaient de temps à autres, mais jamais longtemps car il y avait, en vérité, plus d'un arrondissement à scinder. Devant les micros, les patrons du rail contestaient la fréquence des désagréments, prédisant une amélioration sensible du service des la mise en circulation des nouvelles locomotives à vapeur.

Le lendemain, sous une drache bien de chez nous, le ballet infernal reprit. Voie 36 au lieu de 53, voie 161 au lieu de 141, et même voie 3 au lieu de 103. Seuls quatorze escalators sur les cinq cents que comptait la gare étaient en service, mais tous les quais étaient maintenant équipés de cendriers. Les horloges étaient en panne, mais une vingt-neuvième librairie accueillait depuis le matin les voyageurs restés en rade.

Même sans horloges, il en allait ainsi chaque jour, à Bruxelles-Midi, dans notre beau royaume. Mais nous étions heureux.

Royaume5.JPG

[Illustrations - Les trois grandes photos ont été prises lors de l'exposition 'Met de trein' organisée au Lamot, à Mechelen (Malines), dans le courant de l'été 2010, dans le cadre des célébrations du 175ème anniversaire du chemin de fer en Belgique.]