Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

07/05/2014

Déclaration de guerre, avis de contre-offensive

sncb,train,ligne 130a,gare,charleroi-sud,thuin,lobbes,erquelinnes

Dès le mois de décembre 2014, le dernier train pour Erquelinnes au départ de Charleroi-Sud partira à... 18h54! Vous avez bien lu. C'est une déclaration de guerre au bon sens et, au premier chef, assurément, à tous les navetteurs et voyageurs de Haute-Sambre, de Thudinie et du Pays de Charleroi. Cette fois, je ne ris pas et, comme je suis loin d'être seul, j'annonce qu'il y aura combat.

Qui est l'ennemi? Il y a évidemment la SNCB, qui prend là une décision idiote - et le mot est pesé - et aimerait tenter le passage en force en ne divulguant l'information qu'après l'été. Il y a aussi, hélas, les autorités publiques, dont la passivité en la matière est à peu près scandaleuse. Vu que mes impôts, nos impôts, ont été utilisés pour en arriver à cette décision, combat de principe il y aura.

sncb,train,ligne 130a,gare,charleroi-sud,thuin,lobbes,erquelinnes

Précisons que nous ne sommes pas dupes. Nous savons que la ligne 130a (Charleroi-Erquelinnes) n'entre plus dans les priorités de la SNCB ou d'Infrabel. Pendant quinze ans, on a rénové tous les ponts, consolidé les parois rocheuses et même augmenté le gabarit du tunnel de Leernes. Entre-temps, les guichets ont fermé les uns après les autres - Thuin, Erquelinnes et enfin Lobbes. Le dernier train, qui partait encore il y a peu à 22h13, part aujourd'hui à 21h12. Et puis, bientôt... 18h54? Vous voyez vers où on va?sncb,train,ligne 130a,gare,charleroi-sud,thuin,lobbes,erquelinnes

Les quais des gares de la ligne n'ont jamais été rehaussés. La desserte de Jeumont, par-delà la frontière française, a été supprimée. Rien, absolument rien, n'a été fait, ces dernières années, pour promouvoir, dans les gares du Royaume, le charme de la région. Alors, on pourra me parler de la réalité des chiffres, de la non-rentabilité d'une ligne mineure - la 130a - on ne me fera pas oublier que ce sont les petits ruisseaux qui font les grandes rivières. En diminuant l'offre sur les petites lignes, on diminue la fréquentation des grandes lignes. C'est un axiome.

Venez à Thuin le matin, à 6h25 ou à 7h25, regarder l'automotrice bondée s'éloigner vers Hourpes. Attendez le coup de sifflet à Charleroi-Sud le soir, à 19h21, et comptez les voyageurs, travailleurs, étudiants ou simples passagers du temps. Et dites-moi comment se calcule la rentabilité d'une ligne, sachant que ce sont autant d'usagers qui poursuivent à grands frais, leur voyage vers Mons, Namur, Ottignies ou Bruxelles...

sncb,train,ligne 130a,gare,charleroi-sud,thuin,lobbes,erquelinnes

* * *

18h54, un jeudi brumeux de décembre 2014. Ce n'est plus une automotrice mais un autorail qui me ramènera chez moi. Je n'aurai pas fait mes heures au bureau, ou à peine. Je sais déjà qu'il y aura bientôt moins de navetteurs dans ce dernier train du jour qu'il n'y en a aujourd'hui dans l'avant-avant-dernier train du jour. Des trains diesel sur une ligne électrifiée: si ce n'est là la décadence... en attendant la fin?

Contre-offensive il y aura. Pour mon malheur, pour notre malheur, il y aura bientôt des élections. Dissolution des chambres, gouvernement en affaires courantes et sans doute blocage dans la formation d'un nouvel exécutif... Au moment de déposer le bulletin dans l'urne, nous aurons peut-être à l'esprit l'une ou l'autre promesse d'un candidat en vue, comme celle de défendre et promouvoir les petites lignes de train. Un candidat qui, une fois élu, une fois les chambres recomposées, feindra l'ignorance, s'insurgera dans les média et constatera, comme moi, qu'on n'y peut plus rien.

Il est donc temps d'agir. Et d'espérer qu'il ne soit déjà trop tard pour empêcher le dernier train pour Erquelinnes de partir trop tôt. 

sncb,train,ligne 130a,gare,charleroi-sud,thuin,lobbes,erquelinnes

[ILLUSTRATIONS - :: de haut en bas :: 18h54? Sans autre commentaire :: L'automotrice 991 assurant un service Erquelinnes-Charleroi-Sud arrive voie 3 à Lobbes, un peu lamentablement, le 21 avril 2014. Depuis la fermeture du guichet de la gare en décembre 2013, des signaleurs veillent sur la salle d'attente en semaine et autorisent l'accès aux quais quelques minutes avant le départ des trains. Le week-end, cependant, il n'y a pas de personnel en gare. Comme il n'existe aucun passage au-dessus ou sous les voies, tous les trains traversant Lobbes passent voie 3, à vitesse très réduite. :: Un des nombreux avis de travaux sur les ouvrages d'art de la ligne 130A. :: La gare d'Erquelinnes, photographiée ici le 7 février 2014, a déjà perdu une partie de son faisceau marchandises, jadis bien gonflé et garni. :: Le 13 mars 2010, l'automotrice 760 quitte le point d'arrêt de Landelies sur la ligne 130A, en direction de Charleroi-Sud.]

 

 

26/06/2013

De Saint-Malo (F) à Thuin

train,thuin,saint-malo,ter,sncf,sncb,thalys,gare

Ce n'est pas dans un navire, mais dans un train que j'ai embarqué à Saint-Malo le mercredi 12 juin, à 9 heures 30. Retour à la maison, après deux jours de congrès, un discours et plein de nouveaux contacts. Dans le TER Bretagne qui m'emmenait vers Rennes, j'ai voulu fermer l'oeil. Mais je me suis repris, car il y avait des choses à voir le long des rails.

train,thuin,saint-malo,ter,sncf,sncb,thalys,gare

train,thuin,saint-malo,ter,sncf,sncb,thalys,gareL'automotrice ZGC s'est arrêtée à Dol-de-Bretagne, Combourg et Pontchaillou. A travers la vitre, j'ai regretté de ne pouvoir descendre à Dol, dont la gare, si belle, si basse, si propre, implorait que je la photographie. De Combourg, j'ai retenu qu'elle a dû s'étendre, il y a sans doute longtemps, en un faisceau de voies bien garnies. Pontchaillou est un point d'arrêt en banlieue de Rennes, connu pour son hôpital universitaire.

A Rennes, j'ai attendu le TGV pendant vingt minutes. Deux rames, l'une venue de Brest, l'autre de Quimper, se sont succédées puis accouplées, voie 3. A bord, je me suis calé, sac sur les pieds, voiture 19, place 33, à la fenêtre. J'ai admiré l'arrivée du train en gare de Laval, dont la modestie tranche avec la taille de la ville. On a traversé Vitré, où il faudra que j'aille un jour pour ses rails. Après l'arrêt au Mans, j'ai succombé, les yeux éteints, un petit moment.

train,thuin,saint-malo,ter,sncf,sncb,thalys,gareLe TGV est entré à Paris-Montparnasse avec un retard d'un quart d'heure, consécutif à un problème de signalisation. Puis, ça a été la folle traversée de Paris, par la ligne 4 de la RATP. Saint-Sulpice... Odéon... Etienne Marcel... jusqu'à la gare du Nord. Le Thalys attendait déjà à quai. A bord, je me suis calé, sac sur les pieds (décidément...), voiture 7, place 21, fenêtre toujours. Dans les brumes d'un sommeil guettant, j'ai perçu les commotions nées d'une contestation au sujet de la date de validité d'un billet et de l'agitation autour d'un voyageur fort malade.

Après plus de six heures de voyage, je suis arrivé, à moitié éveillé, à Bruxelles-Midi. J'ai trouvé, voie 21, un train P qui m'a ramené vers Charleroi et ma routine ferroviaire. Le but s'est rapproché, mon lit aussi. Sac sur les genoux, j'ai peu remarqué les arrêts à Marchienne-Zône et Landelies. De Saint-Malo à Thuin, il y a huit heures et une minute de train, sans naufrage mais avec courage.

train,thuin,saint-malo,ter,sncf,sncb,thalys,gare

[ILLUSTRATIONS - Photos prises le 12 juin 2013; les trois premières en gare de Saint-Malo [F], les deux suivantes sur les quais de la gare de Rennes [F] en attendant la correspondance.]

25/01/2010

Les fleurs du mal à Thuin

[Ceci est le sixième article d'une série de treize concernant la ligne 130A. En partant d'ici, nous avons marqué l'arrêt à Marchienne-Zone, à Landelies et à Hourpes, avant de faire une pause technique.]

Thuin5.JPG

Thuin4.JPGSi vous n'avez jamais posé le pied à Thuin, je vous conseille le détour sans réserve. N'y attendez pas un florilège commercial - les grandes enseignes jugent la Thudinie peu rentable dans son ensemble. Mais nous savons que la beauté est ailleurs. Alors, allez-y pour la richesse de son patrimoine, de son bâti ancestral, de ses traditions. Allez-y pour ses jardins suspendus, pour son beffroi et - si vous avez le coeur à la fête - pour sa St. Roch. N'y attendez pas une jolie gare fleurie - les seules fleurs qui y poussent sont celles du mal.

Jusque fin septembre 1962, il y avait deux gares voyageurs en activité à Thuin. Thuin-Ouest, sur l'ancienne ligne 109 (Mons-Chimay), n'existe plus que dans le souvenir des anciens... mais aussi dans l'enthousiasme bien actuel des nostalgiques du tram vicinal. J'y reviendrai un jour. Mais la gare située sur la ligne 130A, c'est Thuin-Nord qui, si elle est au nord, l'a perdu un peu! Par défaut de concurrence, de nos jours, on dit juste Thuin.

Comme à Landelies, la gare de Thuin est une relique du bâti ferroviaire de la Compagnie du Nord-Belge. Mais, à l'inverse de Landelies, il est difficile, de nos jours, de lui trouver une quelconque beauté. On l'a trop longtemps laissée aller, seule, sans amour et sans ouvrage. Le pignon est abîmé, la marquise a succombé, l'intérieur pourrit. C'est déjà la ruine. Les gens du coin le savent et s'en émeuvent. Des décisions se prennent à Bruxelles, à Namur, et non loin du beffroi. Mais rien ne change. En 2010 encore?

Thuin2.JPG

Thuin3.JPG

Mais même alaidie par le temps et le mépris des hommes, je l'aime, cette gare du Nord révolu! La nuit maquille ses défauts et, avec un peu de recul, on peut lui rendre une certaine dignité. Pour moi, c'est quand elle est déserte qu'elle revit. C'est quand on me la laisse que j'en prends soin. C'est quand on l'oublie encore et encore que j'y reviens, toujours et toujours, pour l'habiller de nouvelles couleurs, de nouvelles lumières, et l'entendre murmurer de fragiles mots d'espoir.

Si vous n'avez jamais posé le pied à Thuin, allez-y aussi par devoir de mémoire, à la recherche des traces d'une histoire millénaire. Humez l'air du temps qui a passé et passe, encore et encore, le long de la Sambre. N'y attendez pas une jolie gare fleurie, car la gare y est flétrie. Laissez-la moi, ou venez m'aider à arracher, une à une, les fleurs du mal qui y poussent, toujours et toujours.

Thuin1.jpg

[Illustrations: de haut en bas et de gauche à droite: 1. Nous voici arrivés à Thuin! 2. Vue de l'intérieur de la gare de Thuin, le 31 octobre 2008. 3. En fouillant dans mes cartons, j'ai retrouvé cette photo de la gare de Thuin prise en juillet 2004, en période "pré-numérique". On voit contre la façade une enseigne avec l'ancien logo de La Poste. Depuis fin 2006, cette expérience d'hébergement de services publics alternatifs s'est achevée sur un échec, laissant le bâtiment absolument vide. La SNCB l'a d'ailleurs "aliéné" à l'administration communale. 4. Nouvelle évocation de l'état de délabrement de la gare de Thuin, capturée le 30 juin 2007. 5. Mieux vaut donc regarder la gare de Thuin la nuit, comme je l'ai fait le 25 octobre 2009.]

16/11/2009

Le long de la Sambre

Le moment est venu de partir à la rencontre de la ligne 130A et de vous emmener en quelque sorte chez moi. Voilà déjà un an que l'homme déraciné que je suis a planté son drapeau à Lobbes, le long de la Sambre, le long des rails. Mais en voilà déjà sept que j'existe un peu, en photos, entre Charleroi et Jeumont. Timide, verte, creusée, internationale: au fond, me ressemblerait-elle un peu, cette ligne 130A? La tâche sera ingrate. Il me faudra choisir juste, parmi des milliers d'images et des centaines de souvenirs. Je mettrai du fer et des pierres. Mais y aura-t-il assez d'eau? Ce sera à vous de me le dire.

L130A_4.JPG

C'est que, voyez-vous, la 130A se joue de la Sambre, mieux encore que ne le fait la 130 (Charleroi-Namur). Tantôt à gauche, tantôt à droite, parfois en-dessous, la Sambre s'en accomode fort bien. D'écluses en méandres, elle s'attendrit, comme une maman endimanchée, des longs défoulés fougueux des petits serpents de fer. Prenez le RAVeL qui la longe et vous comprendrez.

L130A_3.JPGSi le temps m'en était donné, je fouillerais la riche histoire de la 130A. Car on sent qu'elle en a vécu, des choses! Alors, à défaut de temps, j'userai d'intuition et de ressenti, au long de trente kilomètres de voies, en m'arrêtant là où je peux. A défaut d'archives, j'userai de regards attentifs, le long de la Sambre, pour lire son avenir.

Presque exclusivement desservie par les vieilles automotrices doubles du dépôt de Charleroi, la 130A lance chaque matin des centaines de travailleurs et d'étudiants sur le chemin des devoirs. Avec une desserte horaire en semaine et bi-horaire le week-end, l'offre de transport semble adéquate. Mais, avec plus d'ambition mobilitaire, on pourrait renforcer les cadences et les correspondances le samedi et peut-être le dimanche.

Puisque le moment est venu, partons de Charleroi-Sud vers la France. Voie 10 et puis plein ouest. Dans les semaines à venir, nous nous arrêterons là où il faut, au lever du jour comme à la tombée de la nuit. A travers la Thudinie et puis le Val de Sambre, en saluant, un peu émus, l'Abbaye d'Aulne, les Jardins suspendus de Thuin et la collégiale Saint-Ursmer de Lobbes. Et nous franchirons la frontière, à pied s'il le faut, mais toujours le long des rails.

Prochain arrêt: Marchienne-Zone.

L130A_1.JPG

 (Illustrations: En haut, la ligne 130A comporte quelques belles courbes, comme celle-ci, à la sortie de la gare de Lobbes, en direction de la France. Photo du 25 octobre 2009. Au milieu, de nombreux ponts jalonnent la ligne 130A, comme celui-ci, au-dessus de la Sambre, à la sortie de la gare de Thuin, en direction de Charleroi. Photo du 22 avril 2005. En bas, la ligne 130A passe sous de nombreux nuages, comme ceux-ci, alors que veille la collégiale Saint-Ursmer de Lobbes. Photo du 7 juin 2009)

 

31/10/2009

Sous les voies

L'homme aime regarder vers le ciel. Quand son bleu est infini et balayé d'une brise tiède, il le grandit et lui rend les espoirs les plus vifs. Il le fait plâner, béatement, au-delà de ses repères, loin du bruit. Moutonné de blanc, il essaime de sots sourires, là et là, sous son nez retroussé. Même de gris plombé, il le guide et assure de jours meilleurs. Créature astrale, l'homme aime regarder vers le ciel. Il pète et répète, le ciel soit loué, que demain sera plus beau encore.

Sous_ les_voies_1.JPG

Tandis que glissent de ciel en ciel de longs trains lestés, l'homme céleste part et repart, errant ou vaquant, de rue en rue, de tâche en tâche, chez lui, au coin du feu, soleil privé. Il craint les profondeurs, car sous ses pieds vivent des êtres étranges, étrangers, blêmes ou sombres de teint, l'ombre dans l'âme. La nuit, de rêve en rêve, il les fuit. Le jour, de rue en rue, il les sème. Tandis que glissent sous ses pieds de longs métros bondés, l'homme céleste prie le ciel pour qu'on l'en préserve.

Aussi, quand il doit passer sous les voies, de gare en gare, il tremble. Maudit tunnel, marmonne-t-il. Les sens à fleur de peau, il entame la traversée. L'urine saute au nez. Les murs tagués l'assaillent. Le seul néon grésille... puis lâche! Et - horreur! - là dans l'ombre se tapit un être étrange au regard opaque. Cuir noir, capuche blanche. Immobile, fumant, menaçant. Tandis que glisse sous sa chair de longues gouttes glacées, l'homme céleste cherche le ciel mais ne trouve que du béton brisé.

Sous_ les_voies_3.JPGSous_ les_voies_4.JPG

L'homme céleste hâte le pas mais perd pied. Le temps semble s'arrêter. Toujours cette urine qui saute au nez. Sur les murs tagués, le texte défile - NIQUE LA POLICE - 6250RPZ - GOUY EN FORCE - JULIE AIME LA B***. Les murs tagués l'assaillent. Il tressaille, en mode fuite. L'être à capuche le fixe. Le temps s'arrête.

Puis repart. L'homme céleste franchit la ligne de mire. Les yeux trop secs, le nez brûlé, il remonte la pente. Il souffle et soupire, car le voilà sorti du couloir obscur. L'homme céleste cherche le ciel, le trouve et repart de rue en rue, le coeur allégé.

Sous les voies, dans son cuir noir brillant, l'être à la capuche ricane. Et attend le suivant.

Sous_ les_voies_5.JPG
(Illustrations: en haut, sous les voies à Haine-Saint-Pierre le 8 mai 2009. Au centre, à gauche, sous les voies à Amay le 27 août 2009. Au centre, à droite, sous les voies à Courcelles-Motte le 25 septembre 2009. En bas, sous les voies à Thuin le 25 octobre 2009.)