Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

29/08/2015

[CA] Ottawa pour rien

ottawa,viarail,gare,train

ottawa,viarail,gare,trainJe n'ai rien de bien à raconter d'une heure épuisée, les yeux à moitié fermés, devant la gare d'Ottawa. Je m'y suis rendu par compulsion, parce que c'est que j'aime faire, au terme de dix jours d'un dur labeur canadien, juste avant de rentrer au pays. Je n'avais rien à y faire, pas de train à prendre, personne à déposer ou rencontrer. Je voulais juste voir la gare et la sentir vivre un peu.

A sa décharge, l'endroit est un vrai chantier. C'est que la capitale canadienne réfléchit à une autre mobilité. Rue Slater, j'ai attendu qu'un 96 se dégage de l'impressionnant cortège de bus rouges et blancs d'OC Transpo. Assis, transpirant, j'ai observé les circulations de l'Amérique du Nord, où l'automobile reste décidément souveraine, où le SUV est une norme dans un tissu urbain assez dilaté.

La gare d'Ottawa, inaugurée en 1966, a la forme et l'apparence d'un terminal aéroportuaire. Deux parkings flanquent le bâtiment voyageurs, dont l'aménagement est purement fonctionnel et aseptisé. On n'accède aux quais qu'en possession d'un titre de transport, à présenter suite à l'annonce de l'arrivée du train concerné, comme chez nous il y a une vingtaine d'années.

ottawa,viarail,gare,train

ottawa,viarail,gare,train

Frustré par cette expérience tronquée, j'ai attrapé une brochure vantant les itinéraires de Via Rail. J'ai appris qu'au Canada, les trains avaient tous un nom. J'ai compris qu'ici, au regard des distances, je ne pourrais jamais marcher d'une gare à l'autre. J'aurais aimé avoir le temps d'un petit aller-retour vers Smiths Falls, voire d'un long trajet vers Churchill et les forêts boréales.

Je m'en suis allé en longeant l'improbable rangée de taxis attendant des voyageurs absents. Masquée par une végétation navrée, la boîte de béton et d'acier m'a laissé indifférent. Et dire qu'on a primé son architecture! Alors, en repartant vers le centre-ville, je me suis figuré l'ancienne gare de l'Union dans les années cinquante, lorsque les trains hurlants longeaient encore le canal Rideau, s'arrêtaient, puis repartaient en traversant le pont Alexandra vers Gatineau et au-delà.

ottawa,viarail,gare,train

[ILLUSTRATIONS - Les trois photos ont été prises à Ottawa le 27 juillet 2015. Tout en haut, la gare d'Ottawa telle qu'on peut la voir aujourd'hui. La tranchée bordée d'abris rouges est destinée à accueillir, à partir de 2017, une nouvelle ligne de train-tram. Sur la photo du milieu, on reconnait à gauche un côté de l'ancienne gare de l'Union (1912-1966) bordant le canal Rideau. Tout en bas, enfin, on distingue sur la droite le pont Alexandra qu'empruntaient, jusqu'en 1966, les trains vers Gatineau, ville québécoise située sur la rive opposée de la rivière des Outaouais, qui héberge notamment le Musée canadien de l'histoire dont on aperçoit les bâtiments à la gauche du pont.]